1111
  • Article publié le 27 mars 2019
  • /
  • 41 visites

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en actions à la Ville de Paris !

Ce 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de luttes pour les droits des femmes, manif, actions, grèves se sont organisées à l’appel du collectif #8mars15h40 – l’heure des comptes pour dénoncer les 26% d’inégalités salariales entre les femmes et les hommes !

A la ville de Paris, la CGT avait déposé un préavis de grève mais Madame Hidalgo avait surement mieux à faire que de nous répondre ! Nous avons profité pour diffuser 500 tracts sur l’égalité professionnelle et le quizz sur le harcèlement sexuel tout en chantant :

Nous avons rejoint le rassemblement sur une place de la République bien remplie. Au côté de militantes CGT de la Ville de Paris des agent.e.s de nettoyage de l’Hôtel Park Hyatt qui ont témoigné de la grève victorieuse pour les conditions de travail et de salaires, nous avons pu intervenir pour aborder les questions des services publics et la non reconnaissance des qualifications et de la pénibilité des métiers à prédominance féminine :

Dans le prolongement du 8 mars, l’US CGT avec son collectif femmes mixité a organisé une réunion information syndicale sur l’égalité professionnelle. Nos constats et nos revendications collent à la réalité du travail des collègues : Les femmes en catégorie A touchent 284 euros de moins que les hommes, les B : 255 et les C 195 ! Les secteurs à prédominance féminine sont moins bien traités en carrières et en primes que les secteurs à majorité masculine. La précarité touche majoritairement les femmes, et l’impact négatif de la maternité sur la santé, le travail et la carrière est alarmant : non remplacement, perte de poste à la suite d’un congé parental, impact sur les salaires…. Les enjeux de reconnaissance de la pénibilité et de la qualification du travail auprès des enfants, de nos vieux et dans le social (dont les accueils dans les mairies…) est une urgence !

Non, ce n’est pas naturel et facile de « porter » des enfants et des personnes âgées pour les femmes ! Non ce n’est pas naturel et facile de répondre à des usagers précaires qui n’en peuvent plus car de plus en plus exclus des services publics numérisés !

Les sujets de conditions de travail, santé, sexisme, stéréotypes de genre, retraites au rabais, articulation vie personnelle/professionnelle ont rythmé ce débat autour de vidéos sur l’égalité avec beaucoup de prises de paroles de secteurs différents : agent.e.s de surveillance/agent ;e.s administratifs/petite enfance/animation…

La CGT continuera à porter les revendications pour un plan pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (salaires et conditions de travail) tout au long de l’année, au-delà du 8 mars et du 25 novembre.

N’hésitez pas à rejoindre la CGT et son collectif femmes mixité pour faire avancer ces droits !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20