1111
  • Article publié le 6 mars 2013
  • /
  • 172 visites

8 mars 2013 : salaires, temps partiel, précarité | Des reculs au menu de la loi

Le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, est l’occasion de faire le point de ce qui a avancé dans notre pays alors que la donne politique a changé et que la crise sociale s’accentue. Ghyslaine Richard, dirigeante de la CGT, animatrice de la commission confédérale Femmes-Mixité nous dresse un réquisitoire de certaines dispositions du projet de loi découlant de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier sur la "sécurité de l’emploi". Elles vont impacter fortement les salariées à temps partiel qui non seulement ne gagnent rien ou si peu dans ce texte, mais se trouveront encore plus fragilisées.

Les femmes ont toutes les raisons de se mobiliser dès le 5 mars dans le cadre de la journée nationale d’action lancée par la CGT et FO à laquelle se joignent de plus en plus d’organisations syndicales et associations. Elles peuvent aussi faire de ce 8 mars 2013 une journée de lutte pour faire avancer leurs droits dans la vie et au travail.

Documents joints

1 Document flv flv



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20