1111
  • Article publié le 1er mars 2018
  • /
  • 10 visites

Préavis de grève pour le 8 mars au Conseil Départemental du Nord (59)

La CGT des personnels du Département du Nord dépose un préavis de grève pour le jeudi 8 mars 2018. Ce préavis concerne l’ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et vacataires des services du Conseil départemental du Nord.

Ce préavis est motivé par les raisons suivantes :
• la persistance des inégalités de rémunération entre les femmes et les hommes
• l’absence de plan de prévention des violences sexistes et sexuelles
• les propos inadmissibles tenus publiquement par le Président d’une des plus grandes collectivité territoriale de France le 20 février dernier

Nous constatons que nombre des engagements pris en 2017 n’ont pas été suivis des faits :
• la réalisation d’un diagnostic sur les inégalités professionnelles au Département avec un partenaire spécialisé
• la communication institutionnelle sur ce qu’est une violence sexiste et/ou sexuelle, et la mise en place de sanctions exemplaires en cas de délit
• la réalisation d’une notice sur les critères prohibés (et les bonnes pratiques) par rapport au recrutement et à l’évaluation, à communiquer aux deux parties (et pas qu’aux chefs !) l’information sur les effets en termes de carrière et de retraite, en cas de passage à temps partiel ou de prise de congés familiaux
• la mise en place de la communication épicène (celle qui permet de ne pas parler que des hommes)
• la mise en place d’une charte des temps (interdiction des réunions avant 9h et après 18h, etc.) et droit à la déconnexion (blocage de e-mails tardifs, etc.)

Nous nous mobiliserons pour :
• L’amélioration des conditions de travail et de vie, le respect des droits et libertés, des augmentations salariales, de reclassements, de reconnaissance des qualifications et responsabilités
• la mise en œuvre de la responsabilité de l’employeur en matière de santé et de sécurité, et en particulier en ce qui concerne le harcèlement sexuel sur le lieu de travail
• L’application pleine et entière du protocole du 8 mars 2013, relatif à l’égalité professionnelle des femmes et des hommes dans la fonction publique
• la revalorisation des métiers à prédominance féminine (primes, paiement des heures supplémentaires), avec en particulier un plan d’ampleur pour la reconnaissance du métier d’assistant.e familial.e
• L’absence de pénalisation tant sur les rémunérations que sur la carrière pour les collègue n’ayant pu avoir leur entretien annuel d’évaluation (en particulier en cas de congé de maternité)
• L’absence d’incidence sur les RTT durant les congés parentaux (maternité, paternité, adoption)
• L’encadrement de la mobilité professionnelle et des recrutements par des dispositifs collectifs & égalitaires (CAP mouvement)
• la suppression des critères sexistes dans les fiches de poste et les évaluations (ex. savoir être)
• la reconnaissance des exigences émotionnelles (accueil du public, implication lourde auprès des usagères et des usagers ... ) dans les risques professionnels
• des aides plus importantes au financement des modes de garde, de la scolarité et des études (notamment périscolaire)
• que le Président revienne sur sa déclaration insultante du 20 février

Veuillez agréer, Monsieur le président, nos salutations syndicales.

Documents joints

1 Préavis pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20