1111

Libertés syndicales et individuelles

  • Article publié le 13 mars 2020
  • /
  • 106 visites

CGT Territoriaux Ville de Beaugency | Non aux petites mesquineries de fin de mandat

NON à la discrimination syndicale
Moins de 15 jours avant l’élection d’une nouvelle équipe municipale, la Directrice Générale des Services convoque un fonctionnaire, élu représentant du personnel titulaire, pour lui signifier sa mutation immédiate dans un autre service, sachant que l’arrivée de son remplaçant, déjà recruté en catimini, était prévue le jour même.

La très grosse ficelle ! On comprend qu’il s’agit en fait du cadeau d’adieu (empoisonné) d’un Maire que cet élu n’a pas ménagé car tous les agents de la collectivité savent que l’élection de ce représentant CGT marquait l’exaspération du personnel contre le mode de gestion des ressources humaines.
Entrave au mandat des représentants du personnel
En déplaçant cet élu représentant du personnel vers une mission où il sera physiquement isolé, le Maire et sa DGS veulent l’empêcher d’effectuer correctement son mandat en ayant une connaissance approfondie du cadre de travail des agents.

Cette entrave à l’action syndicale n’est pas la première du Maire et de sa DGS puisqu’ils ont récemment essayé d’expulser l’union locale CGT de ses nouveaux locaux ou de lui imposer un partage avec les syndicats de la ville en contradiction avec tous les principes de liberté syndicale.
La GRH à l’intimidation ça suffit !
L’entretien de l’agent avec la DGS a été à l’image de ce qu’ont connus de nombreuses autres personnes, certaines sortant en pleurs du bureau.

Comportement agressif, propos vexatoires, appréciation désobligeante sur la qualité du travail en contradiction avec les comptes-rendus annuels d’évaluation ... Bref un bel échantillon des méthodes bien connues d’intimidation qui sont devenues le quotidien des agents de la collectivité.


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20