1111

Précarité de l’emploi

  • Article publié le 5 janvier 2017
  • /
  • 13 visites

Les « vrais faux » vacataires (sur emploi permanent)

C’est notamment le cas dans le secteur de l’animation, ces agents occupent sur plusieurs années (voire plusieurs dizaines d’années !) des emplois non permanents à temps non complet. Or, la nature du besoin nécessiterait la transformation en emplois permanents à temps complet. Cette multiplication d’agents non titulaires sur ces emplois permet aux collectivités d’ajuster les postes " à faibles charges sociales " en fonction des besoins sociaux, et contribue à la dépréciation de certains métiers (animation), au recrutement de personnes peu qualifiées et provoque une baisse de la qualité du service public.

Le recours abusif de l’emploi à temps incomplet crée une instabilité permanente. En l’état actuel de la réglementation, aucun texte ne définit la « qualité » de vacataire. Seule la jurisprudence apporte des précisions en la caractérisant par trois conditions cumulatives :
- spécificité (le vacataire est recruté pour exécuter un acte déterminé) ;
- discontinuité dans le temps (l’emploi ne correspond pas à un besoin permanent) ;
- rémunération attachée à l’acte.

Si l’une de ces conditions fait défaut, l’intéressé n’est pas considéré comme vacataire mais comme agent non titulaire, à moins qu’il ne s’agisse d’une activité accessoire à une activité publique principale, et le régime général qui lui est applicable est celui précisé par le décret du 15 février 1988.

Propositions CGT
- Création de corps pour les missions nouvelles.
- Requalification en emplois permanents.
- Abrogation des articles autorisant le recours à l’Intérim.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20