1111
  • Article publié le 11 décembre 2019
  • /
  • 1392 visites

Retraite par points | Non, décidément non ! (Tract)

La CGT avait raison, Édouard Philippe a confirmé ce qu’elle dénonce depuis plusieurs mois :

  • La mise en place du système universel par points, c’est la fin de la solidarité et l’individualisation du système.
  • Une baisse des pensions (voir ci-dessous)
  • Un allongement de la durée de cotisation. Il faudra travailler plus longtemps, avec un âge pivot à 64 ans pour ne pas subir de décote, mais surtout plus longtemps pour avoir une pension décente.
  • 2 ans seulement pour la pénibilité.
  • Sacrifice des générations futures.
  • Absolument rien pour les femmes en termes d’égalité salariale, de travail de nuit, de reconnaissance de la pénibilité

Parce que la production de richesses en France permet de financer et d’améliorer notre système de retraite, la CGT revendique :

  • Une pension minimum à 1 800 euros et 75 % calculés sur les 6 derniers mois dans le public et les 10 meilleures années dans le privé.
  • Un départ à 60 ans pour tous avec un départ anticipé à 55 ans et 50 ans pour les métiers pénibles et la catégorie active.
  • L’égalité professionnelle femme homme.
  • La création d’emplois dans la fonction publique.
  • La fin des exonérations de cotisations.

C’est pourquoi la Fédération CGT des Services publics appelle l’ensemble des salariés de l’eau, du logement social, de la thanatologie, les agents de la fonction publique territoriale à continuer à se mobiliser massivement par la grève et la participation aux manifestations, notamment lors des temps forts le 12, le week-end et le 17 décembre.

OUI, nous pouvons gagner tous ensemble !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20