1111

Actualité

  • Article publié le 20 juillet 2022
  • /
  • 1024 visites

Argumentaire fédéral pour préparer une rentrée offensive !

Le 22 septembre, la fédération CGT de la Santé appelle à une journée de grève et de mobilisations pour défendre l’hôpital public. Partout où c’est possible, adressons nos motions de soutien, envoyons des délégations, participons à la mobilisation de nos camarades hospitaliers. La défense de l’hôpital public, l’exigence de la réouverture des lits supprimés, du maintien des urgences, c’est l’affaire de tous ! Le 29 septembre, la CGT appelle à une journée de grève et de mobilisation dans un cadre unitaire intersyndical, « pour les salaires ». Dans tous les secteurs professionnels, la colère, l’exaspération, le ras le bol des salariés sont au rendez-vous. La hausse des prix à la consommation est insupportable. A cela s’ajoutent des conditions de travail de plus en plus dégradées, une remise en cause du sens du service public, la non reconnaissance des qualifications, des provocations en rafale avec la mise en œuvre des dispositions de la loi Dussopt de « transformation de la Fonction publique » : vol des congés payés avec le passage généralisé aux 1607 heures, refus de reconnaitre la pénibilité de nos métiers, lignes directrices de gestion de l’austérité, disparition de nos CAP et de notre droit à la carrière, remise en cause du droit de grève...

Faire du 29 septembre un temps fort dans la construction du rapport de force nécessaire pour faire reculer Macron sur sa politique antisociale.

Les raisons de la colère ne manquent pas et ne cessent de murir !

Nous constatons que les luttes ne cessent pas : filière médico-sociale, animation, pompiers, collecte des OM... Elles n’ont pas cessé pendant les campagnes électorales. Il n’y a pas eu de trêve et pour toutes les luttes qui se déclencheront pendant juillet et août, il n’y a pas de raison de faire de trêve tant la situation est grave. Le vol des congés payés avec les 1607 heures, la marchandisation croissante de nos services publics, la remise en cause du statut... tout cela reste à l’ordre du jour gouvernemental.

C’est pourquoi la Fédération des services publics invite sans attendre l’ensemble de ses syndicats à mettre à l’ordre du jour de leurs instances leur participation à la quinzaine de déploiement confédéral à partir du 12 septembre. Cette quinzaine intégrera le soutien à la journée de mobilisation dans la santé le 22 septembre et la journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle du 29 septembre.

D’ores et déjà, en lien avec nos structures interpro, pouvons-nous réfléchir à la façon de nous engager partout dans ces actions ?

Pouvons-nous faire en sorte de faire converger l’ensemble de nos luttes locales, mobilisations, initiatives, sur la date nationale du 29 septembre ?

- Faisons remonter à la CSD les dates, heures, lieux des heures d’info de la rentrée, des assemblées générales...
- Participons massivement aux AG de rentrée convoquées par nos Unions départementales (participation à la mobilisation de l’interpro, préparation des élections professionnelles...)
- Construisons (complétons) nos cahiers revendicatifs locaux. Faire le lien avec nos revendications nationales, c’est mobiliser les agents sur le terrain des luttes et préparer avec eux le vote CGT aux élections professionnelles.
- Partout où c’est possible, déposons nos préavis de grève locaux, établissons le lien entre nos revendications locales et nationales.
- Dans tous les cas de figure, le 29 septembre, faisons-en sorte que les territoriaux CGT soient visibles : rassemblements sur le parvis de la mairie, distribution de tracts aux usagers, participation la plus massive possible aux manifestations organisées par nos UD...

Le 29 septembre, la visibilité des territoriaux CGT sera à mettre au compte de la campagne pour le vote CGT aux élections professionnelles du 8 décembre 2022. Septembre, c’est le mois où nous allons compléter, finaliser nos listes.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20