1111

Actualité

  • Article publié le 9 juin 2022
  • /
  • 243 visites

Bourse nationale du Travail de Montreuil. Soutien à notre camarade Victor Medokpo

Motion de soutien de la fédération CGT des services publics et de son UFICT.
Lors de la reprise d’un nouveau prestataire à la cafétéria et au restaurant de la Bourse Nationale du travail de Montreuil, la SCER, société gestionnaire du bâtiment, a passé un accord avec la société Elior afin de reprendre tous les salariés de l’ancien prestataire. Or, nous avons appris que ce nouveau prestataire ne souhaite pas reprendre notre camarade Victor MEDOKPO, délégué syndical CGT de l’entreprise, Conseiller prud’homal et l’agent de maîtrise de l’équipe.

La direction fédérale de la fédération des Services publics, réunie ce jeudi 9 juin 2022, tient à apporter tout son soutien à nos camarades de la cafétéria et de la restauration et plus particulièrement à Victor dans leur lutte pour la sauvegarde de leur emploi dans le cadre du transfert du personnel entre deux prestataires.

La CGT organise les salariés afin de défendre leurs droits aussi elle est dans son rôle lorsqu’elle mène des luttes pour assurer le maintien dans l’emploi.

C’est pourquoi la direction fédérale et son UFICT demandent à la SCER de faire respecter l’accord pris avec le repreneur, à savoir reprendre l’intégralité des salariés.

Motion adoptée à l’unanimité

Montreuil, le 9 juin 2022


Communiqué de la fédération CGT commerce, distribution et services
Plus que jamais déterminé·es à lutter contre la ruse sociale d’ELIOR !

Face à notre détermination et celle des salarié·es du Restaurant d’Entreprise et de la Cafétéria, le groupe ELIOR accepte sous conditions le transfert de notre camarade Victor au sein de sa société.

Ce progrès est un trompe-l’œil qui vise à créer une confusion de perception, afin de rendre l’inacceptable « acceptable » et, une fois de plus, à brouiller le soutien militant que nous apportons à Victor et aux camarades du Restaurant et de la Cafétéria.

En effet, ELIOR accepte l’intégration de notre camarade au sein de son entreprise à condition que ce dernier n’ait plus aucun mandat syndical, ou qu’il ne soit plus représentant du personnel, exception faite pour son mandat prud’homal qu’il peut conserver.

Une telle exigence est une insulte faite à Victor et aux militant·es que nous sommes : implicitement cela remet en cause le droit syndical en imposant à notre camarade une mesure d’exception illégale et discriminatoire.

La Fédération CGT Commerce et Services condamne vigoureusement cette proposition et réaffirme son soutien à Victor et aux salarié·es du Restaurant et de la Cafétéria de Montreuil.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20