1111

Actualité

  • Article publié le 3 février 2022
  • /
  • 170 visites

CGT | Haut-Commissariat Général au Plan - Courrier au Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Notre organisation a toujours considéré que l’État a un rôle déterminant dans la construction de la politique économique industrielle de notre pays. En effet, contrairement aux dogmes libéraux résidants dans la confiance aveugle dans l’efficience des marchés financiers, la CGT a toujours soutenu une intervention forte de l’État dans l’économie afin que le système productif réponde aux besoins des populations en leur permettant d’améliorer durablement leur niveau de vie.

La politique économique repose sur des choix, orientations et impulsions de long terme qui ne sont pas compatibles avec la vision de rentabilité courtermiste des marchés financiers.

Ainsi la CGT avait accueilli plutôt favorablement la création du Haut-Commissariat Général au Plan en septembre 2020, considérant qu’après la disparation du « Plan » en 2005 l’État n’était plus véritablement doté d’un outil de prospective économique de long terme. La CGT avait d’ailleurs désigné aussitôt un « sherpa » après la sollicitation faite par le Haut-Commissaire au Plan.

Les prérogatives du HCP consistant à animer et à coordonner les travaux de planification et de réflexion prospective conduits pour le compte de l’Etat, à éclairer les choix des pouvoirs publics au regard des enjeux démographiques, économiques, sociaux, environnementaux, sanitaires, technologiques et culturels ( ...) nous semblaient de nature à fournir un cadre où nos propositions, pour le développement de l’emploi et des services publics, auraient pu être débattues.

Si les différentes notes produites par le HCP permettent d’apporter des éclairages et des analyses sur un ensemble de problématiques variées, si certes la note intitulée « et si la COVID durait » a eu le mérite de matérialiser une crainte formulée par l’ensemble des acteurs économiques et sociaux, près de 18 mois après la création de ce HCP, la CGT dresse un bilan très négatif en termes de productions d’analyses prospectives telles que définies à la création de cet organisme de prospective. Nul besoin de vous rappeler que la crise sanitaire actuelle à démontrer la fragilité de notre système productif et notre incapacité à fournir l’ensemble des biens et services nécessaires.

Dans ce contexte, le HCP ne peut pas être un énième organisme qui produit des notes d’analyses ou qui joue un rôle quelconque dans le cadre des échéances politiques qui se profilent cette année.

La situation économique et sociale nécessite que l’État se dote d’un outil lui permettant de planifier sur le long terme une politique économique servant l’intérêt général, notre organisation est bien évidemment disposée et disponible à faire part de ses propositions dans ce cadre.

Dans le cadre du fonctionnement actuel la CGT ne s’associera plus aux travaux du HCP et ne manquera pas de communiquer à ses adhérent.e.s les raisons qui expliquent ce choix.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de mes respectueuses salutations.

Philippe MARTINEZ
Secrétaire général de la CGT

Montreuil, le 17 janvier 2022



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20