1111

Actualité

  • Article publié le 4 septembre 2014
  • /
  • 790 visites

Comme l’ensemble des acquis sociaux : le droit à congés bonifié n’est pas un privilège

Les attaques contre le congé bonifié accordé aux fonctionnaires originaires des départements d’Outre-mer s’amplifient dans toute la fonction publique.
Celles-ci sont de nature diverses : prise en charge des transports, raison de services, lieu de résidence…
La remise en cause des droits des fonctionnaires est la conséquence des politiques de restrictions budgétaires et de suppression d’emplois publics, imposées aux services publics et réaffirmées aujourd’hui par le « pacte de responsabilité » du Premier ministre.
Opposant les salariés entre eux, considérant ces acquis sociaux comme des privilèges, le gouvernement s’appuie sur les administrations pour écarter de leurs droits statutaires de très nombreux agents originaires de l’Outre-mer.

- Parce que nous refusons que nos droits soient sacrifiés sur l’autel de l’austérité
- Parce que ces droits ont été légitimement acquis par la lutte,
- Parce que ces droits doivent être garantis sans aucune discrimination à l’ensemble des agents originaires de l’Outre-mer,

Télécharger la pétition pour défendre le droit à congés bonifié

Lien vers le tract



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20