1111

Actualité

  • Article publié le 6 décembre 2021
  • /
  • 255 visites

Communiqué de presse intersyndical : Les professionnel.le.s du secteur social, médico-social et socio- éducatif en résistance explosent !

Les organisations syndicales et collectifs dénoncent la stratégie volontaire et méthodique de dégradation des conditions de travail et des conditions d’accueil et de prise en charge qui se traduit par :
- Un management technocratique, autoritaire et méprisant
- Une chute du pouvoir d’achat de 25 % en 20 ans
- Le mépris des organisations patronales et des gouvernements :
 Exclusion du SEGUR
 + 0,02 € d’augmentation du point dans la Convention de 66
 Gel du point d’indice dans la Fonction publique
- La mise en concurrence des institutions et des salarié.e.s
- La tarification à l’acte (SÉRAPHIN PH)
- Le chantage visant à la convention unique de bas niveau

Les organisations syndicales et collectifs refusent cette stratégie qui poursuit la marchandisation et la financiarisation de notre secteur. Cette logique gestionnaire met à mal et dégrade l’accompagnement des publics.

Les organisations syndicales et collectifs s’opposent à la perte de sens de nos métiers.

Souffrance au travail, mal-être, maltraitance, burn out, suicides… Ce n’est pas seulement de perte d’attractivité dont souffrent nos métiers, c’est aussi de perte de dignité.

Les organisations syndicales et collectifs revendiquent sans attendre :
- une augmentation de salaire de 300 € minimum par mois pour toutes et tous sans discrimination des professions
- l’amélioration des conditions de travail à travers l’embauche immédiate de professionnel.le.s diplômé.e.s, en CDI dans le secteur privé et sous statut dans la Fonction publique avec une augmentation de la fréquence des concours
- la fin des contrats précaires et le départ en formation des salarié.e.s non diplômé.e.s
- des moyens financiers et humains à la hauteur des besoins de la population.

Dans le public et dans le privé, la déliquescence des secteurs médico-social, socio-éducatif et social s’accentue depuis des années. Les annonces du Premier ministre ne nous rassurent pas.

Le bilan que nous dénonçons depuis des années est plus que catastrophique. Dans ce contexte de crise, nous aurions pu croire à un changement de cap, mais que nenni, la politique du quoi qu’il en coûte, par la baisse des dépenses publiques, fait toujours et encore des ravages.

L’Union Fédérale Action Sociale CGT, la Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux, la FSU Territoriale, le SNUASFP‑FSU, SUD Santé Sociaux, SUD Collectivités Territoriales, La fédération CGT des Services Publics, la fédération CGT Santé Action Sociale, le Syndicat National des Personnels de l’Éducation et du Social Protection Judiciaire de la Jeunesse FSU, la CGT PJJ et le collectif travail social en lutte appellent les professionnel.le.s du secteur à se mobiliser le 7 décembre 2021 par tous les modes possibles (assemblée générale, débrayage, tractage, etc.).

Les organisations et collectifs signataires ont d’ores et déjà prévu de se revoir à l’issue de la journée du 7 décembre 2021 pour préparer les suites dès début 2022.

Montreuil, le 3 décembre 2021.

Documents joints

1 cp126_intersyndical_2_ pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20