1111

Actualité

  • Article publié le 1er septembre 2022
  • /
  • 186 visites

INDECOSA-CGT appelle à la tenue d’une Conférence nationale de l’Energie

Cette Conférence nationale de l’Energie aurait pour objectifs, notamment :

 de définir une politique énergétique garantissant à toutes et à tous un droit pour l’accès aux besoins fondamentaux. En effet, l’énergie est un produit de première nécessité. Les tarifs doivent être adaptés aux moyens des usagers et un accès minimum doit être garanti et financé par la solidarité. Sur le modèle de l’interdiction des coupures d’eau (effective en France depuis une loi de 2013), il y a lieu de faire en sorte qu’aucune coupure d’énergie pour impayé ne puisse avoir lieu dans les foyers, lorsque les familles ont des revenus insuffisants.

 d’établir un bilan de la libéralisation du secteur de l’énergie qui doit
faire l’objet d’un examen minutieux au moment où plusieurs fournisseurs alternatifs d’électricité abandonnent leurs clients (Oui Energy, Bulb, Leclerc Energie, Iberdrola ...), refusent de nouveaux clients (Cdiscount) ou ont été placés en liquidation judiciaire
(Hydroption). Une libéralisation qui amène le 1er bailleur social des Hauts de Seine à annoncer une augmentation de 66% de leur facture de chauffage à 24 000 locataires !

 De lever les freins à la rénovation énergétique des logements : montants et complexité des aides, maquis d’offres et d’acteurs,
escroqueries par téléphone, etc.

 De mettre en place une politique de transition énergétique à la fois plus ambitieuse et incontestable sur le plan de l’acceptabilité sociale.

Il y a lieu de mettre en place une tarification incitative et progressive pour l’énergie de première nécessité. La fiscalité environnementale doit être proportionnée (aux ressources des ménages et aux niveaux de consommation) et élargie à des pans entiers de l’économie articulièrement polluants et aujourd’hui largement épargnés (par
exemple, les transport routier, maritime et fluvial, aérien ...)

INDECOSA-CGT appelle l’ensemble des organisations associatives, syndicales et politiques à soutenir le principe d’une Conférence nationale de l’énergie qui s’impose, de toute évidence, au regard de la crise énergétique et de l’inflation subie par les ménages et aussi par l’ensemble de l’économie sur laquelle pèse un risque réel de récession. La disparition prévue du tarif réglementé du gaz (qui concerne 2 800 000 abonnés), prévue au 1er juillet 2023, rend la tenue de cette Conférence nationale impérative.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20