1111
  • Article publié le 22 octobre 2018
  • /
  • 153 visites

Enseignants artistiques | Élections professionnelles, exigeons la reconnaissance de nos métiers et qualifications (tract) + courrier au gouvernement

Ci-joint un courrier de la Fédération CGT des Services publics suite au rapport sur la situation des personnels de l’enseignement artistique spécialisé dans le versant territorial de la Fonction publique remis par le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale au gouvernement.

Puis tract ci-joint et ci-dessous

Avec la Cgt, le 6 décembre, exigeons la reconnaissance de nos métiers et qualifications.

- Diplômes : le D.E. musique et le DUMI sont maintenant reconnus au niveau licence (BAC +3) : comme dans les autres filières à qualifications égales et à l’Education Nationale, Exigeons un reclassement des APEA en Catégorie A et l’extension de la reconnaissance BAC +3 pour le DE danse et le DE Théâtre. Le CA pratiquement inaccessible aujourd’hui, les DNSP doivent devenir des titres permettant l’accès au grade de PEA. Un concours en A permettant un déroulement de carrière pour les DUMISTES qui n’en ont aucun aujourd’hui !
- Lutte contre la précarité : Exigeons des mesures concrètes et urgentes pour remédier au taux record de nontitulaires (50%) et aux blocages des carrières. Pour que l’accès à l’emploi statutaire ne soit plus un privilège : Exigeons une
simplification et la même fréquence de concours que dans la filière administrative.
- Enseignement superieur : Exigeons la création d’un 3ème grade de PEA pour les missions d’encadrement et de recherche, en cohérence avec l’Etat, et des moyens budgétaires pour consolider la formation initiale et continue des professionnels dans l’enseignement supérieur (écoles supérieures d’arts plastiques, pôles musique et danse)
- Grilles salariales : à revaloriser d’urgence ! Un APEA démarre 8% au dessus du SMIC ! Exigeons un début de carrière à au moins 1800 euros net et un déroulement de carrière linéaire permettant l’accès au hors classe sans restrictions locales.
- Maladies professionnelles : Exigeons la reconnaissance par la Sécurité Sociale des pathologies spécifiques à l’exercice de nos métiers, en particulier pour les danseurs afin de faciliter les reclassements.
- Enseignement artistique spécialisé et éducation artistique : Exigeons un enseignement artistique spécialisé partenaire et non substitut de l’Éducation Nationale, sur tout le territoire, y compris rural et en périphérie des grandes villes.

Car c’est aussi dans nos collectivités, avec nos collègues des autres filières, que nous ferons progresser le respect de nos droits pour un service public ambitieux :
l Augmentation du point d’indice, seule mesure assurant une
revalorisation salariale pour tous
l Abrogation du jour de carence et de vrais mesures de
prévention contre le mal-être au travail (CHSCT)
l Ouverture et le pourvoi des postes vacants par recrutement
statutaire, l’intégration des collègues non titulaires et des actions
de formation (CT) pour permettre à ceux qui n’ont pas les titres
requis pour les concours de se former.
l Accès à la promotion interne ouvert à tous (CAP)
l Respect sans restrictions du régime de temps de travail
spécifique des enseignants artistiques reconnu par décret
l Respect sans restrictions du droit au cumul d’activité reconnu
par la loi “Déontologie” de 2016

Sont électeurs et éligibles :
- Pour le Comité Technique : tout agent titulaire, ou non (contractuel, CAE, apprenti...), même sur emploi non permanent depuis au moins 6 mois, ou bénéficiant d’un engagement d’au moins 6 mois.
- Pour les Commissions Administratives : les agents titulaires dans la catégorie dont ils relèvent (A ou B pour l’enseignement artistique).
- Pour les Commissions Consultatives : les agents non titulaires depuis au moins 6 mois et dans la catégorie dont ils relèvent.

C’est à l’initiative des représentants de la CGT que le Conseil Supérieur de la Fonction Publique territoriale a adopté le 26 septembre 2018 et à l’unanimité un rapport reprenant en grande parties nos propositions. Il faut maintenant nous mobiliser dans nos établissements pour que ces propositions se concrétisent rapidement par des textes réglementaires : https://www.csfpt.org/sites/default/files/4_-_communique_de_presse_du_26_septembre_2018_1.pdf

Votez pour des représentants qui vous défendent au quotidien, localement et nationalement. Votez pour les listes Cgt, 1ère organisation syndicale de la Fonction publique, des collègues qui connaissent vos situations.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20