1111
  • Article publié le 4 janvier 2017
  • /
  • 209 visites

Repenser et développer l’enseignement et l’éducation artistique, outils de la démocratie culturelle : Communiqué Cgt suite à la table ronde du 10 juillet à Avignon

La Fédération Cgt des Services Publics et l’Activité Politique Culturelle Confédérale, le SNAM, le syndicat du conseil départemental du Vaucluse, ont organisé une rencontre à Avignon, pendant le festival, réunissant une trentaine de syndicalistes et de personnalités qui ont débattu des enjeux de l’enseignement artistique.
Le débat a souligné la nécessité d’inscrire ce dossier dans une perspective plus large d’exigences de construction de politiques publiques portant le souci de la citoyenneté et de l’émancipation. Venus d’horizons divers, acteurs culturels, salariés du privé et du public ont dénoncé l’abandon par l’Etat au cours des 30 années de décentralisation et des réformes austéritaires.

L’enseignement artistique décentralisé, emblème et enjeu pour un service public « d’excellence pour tous » de la culture.
La diversité des intervenants, professeurs d’enseignements artistiques des écoles de musique, des conservatoires et des écoles d’art a permis de dresser le constat de grandes inégalités d’accès et de moyens. Tous s’accordent sur la situation de délitement : perte d’autonomie sur la pédagogie, précarisation du statut donnant lieu à « un vrai plan de licenciement silencieux et massif », dégradation des conditions de travail, les écoles sont confrontées à des exigences contradictoires entre singularité et mise en œuvre de pratiques communes et à une mise en concurrence entre elles. Un glissement sémantique s’est opéré. Plutôt que de parler d’établissements culturels, les élus évoquent désormais plus volontiers les équipements dont la gestion comptable court-termiste se substitue à la mise en œuvre de politiques et de démarches ancrées sur le territoire.

Devant un tel constat, les intervenants ont porté l’exigence du retour à une conception de l’unité républicaine de l’enseignement artistique.
Cela nécessite mobilisation et réflexion de toute la CGT. Comment faire du développement et du partage des cultures un droit pour tous ? Comment trouver une méthodologie et sortir de l’entre soi ? Comment être, selon les mots de Jean Vilar, « élitaire pour tous » ? Comment favoriser des démarches qui nous « ouvrent au monde » en associant les salariés, retraités, privés d’emploi, les usagers, tous citoyens ? Combattre à la fois les exclusions et les replis identitaires afin que l’ensemble de la population soit sensibilisé à cette question du partage du sensible, gage d’une réelle démocratie, d’une véritable émancipation citoyenne ?

Une dynamique est créée !
Ces questionnements ont fait émerger la volonté d’inscrire le travail engagé dans celui plus large développé autour des articulations entre culture, travail et syndicalisme. En renforçant sa présence dans le travail de la Commission politique culturelle de la CGT, la fédération des Services Publics souhaite faire de celle-ci le point d’ancrage et de développement confédéral de ce dossier. Les participants sont déterminés à poursuivre le travail en constituant un groupe de travail réunissant le plus largement possible dans et hors de la CGT.
Ils ont décidé de se retrouver à nouveau l’année prochaine à Avignon et d’en faire un temps de rendez-vous régulier en organisant une table ronde sur cette même thématique avec la volonté d’élargir les publics et d’y associer d’autres acteurs.

Déclaration commune de la confédération et de la fédération des services publics CGT - juillet 2015


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20