1111
  • Article publié le 25 janvier 2019
  • /
  • 536 visites

Communiqué de la CGT Saivp Siaap

Le syndicat continue de porter sa revendication : "à travail égal,
salaire égal".

Les agents en "trois-huit" des deux usines de la station d’épuration d’Achères (78), usine de traitement des eaux usées et usine de traitement des boues issues de l’épuration du Site Seine Aval, en grève depuis le 21 décembre dernier dans le cadre d’un préavis déposé par la Cgt Saivp Siaap, ont obtenu une prime de 150 euros nets mensuels forfaitaires en reconnaissance du travail de nuit. La Cgt Saivp Siaap regrette une nouvelle fois que la Présidence et la Direction générale du Siaap persistent dans la discrimination financière dont ils font preuve envers les agents de la Ville de Paris mis à disposition, pourtant agents historiques de ce service public de l’assainissement francilien, en refusant de leur octroyer cette prime, comme cela se fait également pour la prime de pénibilité obtenue par la grève en 2011 à l’initiative de la Cgt Saivp Siaap.

L’action de grève a également permis d’obtenir satisfaction sur plusieurs revendications d’ordre organisationnel du travail en "trois-huit" et "deux-huit" qui, pour certaines, étaient portées depuis plus d’un an. Pour exemple, alors que plusieurs agents doivent se déplacer en même temps pour aller sur un lieu d’intervention, il aura fallu quasiment 8 mois et le dépôt du préavis de grève pour que l’administration daigne leur fournir un véhicule cinq places et la promesse qu’au prochain renouvellement des véhicules du site que tous ceux du service d’exploitation aurons au minimum 5 places.
Les agents qui ont repris le travail et la Cgt resterons vigilant quant à l’application des mesures qui ont été décidées par la direction locale en réponses aux demandes.

Des revendications néanmoins demeurent, la CGT en déclare une comme prioritaire.
Dans le cadre de la réorganisation des services en "trois-huit" et "deux-huit" du Pôle biogaz de l’usine de traitement des eaux usées, le non respect par le Siaap des règles de calcul des effectifs (ORH) contraint, sur ordre de la direction, un agent à assurer seul les rondes de nuit dans cette zone dangereuse, ce que la Cgt Saivp Siaap a dénoncé. Elle rappelle que le CHSCT du Siaap, sous l’ancienne Direction générale, seule instance à avoir statué sur le travail isolé, avait affirmé qu’il ne pouvait y avoir de travailleur isolé dans aucun service d’exploitation du Siaap, donc a fortiori dans cette usine classée "Seveso seuil haut".
Les décisions qui ont conduit à ne pas respecter les règles de calcul ORH sont le fruit d’une politique d’austérité menée par le Président et des membres du Conseil d’administration. Toute organisation ou réorganisation, tout nouveau process doit ainsi se mettre en place à effectif constant, avec la décision de la Direction générale de geler les postes vacants.
La Cgt Saivp Siaap, qui bien évidemment ne souhaite pas qu’un accident se produise, saura toutefois prendre ses responsabilités si par malheur un désastre survenait.

La Cgt Saivp Siaap qui a soutenu et accompagné les agents en "trois-huit" dans leur lutte tient à les féliciter pour leur pugnacité et appelle tous les agents du Siaap a se mobiliser pour l’amélioration de leur rémunération que cela soit localement à travers la revalorisation du régime indemnitaire et nationalement par une augmentation significative de la valeur du point indiciaire et une véritable refonte des grilles indiciaires comme le porte la Fédération CGT des Services publics.

Didier DUMONT, membre de la direction syndicale de la Cgt Saivp Siaap



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20