1111
  • Article publié le 23 mars 2022
  • /
  • 289 visites

Logement social | Négociations des branches OPH - Coop’HLM - SA HLM ESH

Les employeurs sont tenus d’engager des Négociations Annuelles Obligatoires portant notamment sur la revalorisation des salaires mais également sur les acquis sociaux, l’égalité professionnelle…

Cette année si particulière, tant sur le plan sanitaire que sur le plan géopolitique, est venue confirmer et largement amplifier les pertes de pouvoir d’achat que nous dénonçons depuis des années ainsi qu’une forte augmentation de l’inflation (notamment avec la flambée de l’énergie, des produits alimentaires…)

La C.G.T. a mis en lumière les conséquences de la politique salariale pratiquée dans chacune des 3 branches du Logement Social :

- Des salaires qui se rapprochent de plus en plus du SMIC et des pertes de pouvoir d’achat. Pour preuve, chaque année les catégories les plus basses se retrouvent en dessous du SMIC
- Un tassement par le bas des différents niveaux et catégories, qui démontrent la non reconnaissance des compétences, des qualifications, du travail accompli
- Des inégalités entre les femmes et les hommes qui perdurent alors que nous fêtons le 50ème anniversaire de la première loi imposant l’égalité salariale.

Devant ces états de fait, la C.G.T. a fait part aux différentes Fédérations les propositions suivantes :
- Porter et indexer le premier niveau de la grille au niveau du SMIC que nous souhaitons voir évoluer à 2.000 € brut soit environ 25%. Rappelons qu’en 2022 l’Allemagne a augmenté ses minimas de 25% et l’Espagne de presque 32%
- Revaloriser tous les minimas et augmenter les écarts entre les niveaux et catégories
- Une augmentation collective des salaires de 5% (salaires qui ne sont pas au minima) pour compenser les multiples pertes de pouvoir d’achat
- Fixer un objectif de supprimer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.
- Mettre en place des mesures d’aides sociales permettant de mieux harmoniser la vie professionnelle et la vie privée.

LA NAO DE BRANCHE DANS LES OPH et les COOP HLM

Les représentants de la C.G.T. des OPH et Coop’HLM ont présenté des revendications communes afin de tendre vers une harmonisation des grilles par le haut.

Les Offices Publiques de l’Habitat (OPH) sont des Établissements Publics à caractère Industriel et Commercial (EPIC). Ils gèrent plus de 2,4 millions de logements et emploient plus de 45.000 salariés dont 16% d’agents publics (Pour rappel, la C.G.T. revendique une revalorisation de la valeur du point d’indice de 10% pour les agents publics).

Les Coopératives HLM font partie des entreprises de « l’Économie Sociale et Solidaire ». Les Coop’HLM gèrent 218.000 logements, produisent près de 8.000 logements en accession et emploient 2.770 salariés. Les résultats financiers des Coop’HLM atteignent 2 chiffres depuis plusieurs années alors que le pouvoir d’achat des salariés ne cesse de reculer.

Revendications C.G.T. OPH et Coop’HLM : La demande portée par la C.G.T. repose sur une revalorisation des salaires pour compenser les pertes de pouvoir d’achat et répondre à la flambée de l’inflation notamment sur le prix de l’énergie et des produits de première nécessité
- A partir d’un salaire minimum de 2 000 € une revalorisation des minimas par niveau et catégorie avec une augmentation collective des salaires de 5%.
- Marquer davantage les écarts de rémunérations entre les différents niveaux et catégories afin de mieux reconnaitre les compétences
- Tendre vers une harmonisation entre les minimas de la grille salariale de la branche des OPH et celle de la branche des Coop’HLM
- Être force de propositions pour mieux harmoniser la vie professionnelle et la vie privée afin de favoriser l’égalité professionnelle.

A noter que la fusion de la branche OPH avec la branche Coop’HLM doit conduire avant fin 2023, à la rédaction d’une convention nationale commune. Vous pouvez compter sur la C.G.T. pour agir afin qu’il y ait une harmonisation par le haut et l’amélioration des acquis sociaux.

...



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20