1111
  • Article publié le 25 février 2021
  • /
  • 132 visites

Courrier à Monsieur Patrice Bessac, Président d’Est Ensemble

Monsieur le Président,

La CGT reste fermement opposée à la loi Elan (évolution du logement et aménagement numérique), votée le 12 juin 2018.

Cette loi remet en cause, à grande échelle, le caractère inaliénable du patrimoine public des offices mais aussi le principe de l’accessibilité universelle au logement social. Elle insécurise les locataires, et représente une modification de fond en comble du modèle économique et social du logement social dans notre pays.

Ce texte est une véritable régression, et les administrateurs CGT dans les OPH continueront d’être des vigies pour défendre une conception du logement social à rebours de la loi Elan. Un logement public accessible à tous les salariés qui ne fasse pas l’objet de profit et qui sécurise les habitants.

Dans le cadre de cette loi les bailleurs dépendant d’une collectivité étaient contraints de fusionner pour atteindre une taille critique. Le dernier conseil territorial d’Est Ensemble, a voté la création d’une société de coordination entre les offices de Bagnolet, Bobigny, Bondy, et Montreuil.

Nous en prenons acte. Cette SAC augure la création d’un office public de l’habitat commun. Les administrateurs CGT des offices concernés demeureront d’une extrême vigilance sur la question de l’emploi sur un territoire où le lien social, le service de proximité, et la présence humaine dans les quartiers sont primordiaux. Cette question de l’emploi étant liée aux conditions de travail et aux droits des employés des offices.

Nous nous élèverons contre tout projet de fusion qui souvent rime avec soustraction au détriment des locataires et des salariés, pour défendre l’idée de mise en commun, afin de préserver le lien de proximité avec les habitants et continuer à oeuvrer pour le droit au logement.

Il semblerait cependant qu’aucune représentation des salariés et des personnels ne soient prévus au sein du directoire de la SAC. Priver de la voix des salariés et des personnels ce lieu de décision qui va chapeauter l’ensemble des CA des offices pour déterminer les grandes orientations de ces organismes, reviendrait à appauvrir la démocratie sociale.

Par ailleurs cela serait un très mauvais signe envoyé aux personnels des offices et aux salariés du territoire. La CGT revendique la présence de représentants syndicaux dans ce directoire, pour porter la voix des salariés sur le devenir de nos biens communs et défendre les intérêts des employés des offices. Aussi, nous vous demandons de bien vouloir nous accorder un entretien afin d’échanger sur cette situation.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, nos syndicales salutations.

Kamel BRAHMI Administrateur CGT OPH de Bondy
Daniel DESSALES Administrateur CGT OPH de Bobigny
Virginie MARIN Administrateur CGT OPH de Montreuil
Claude SIMON Administrateur CGT OPH de Bagnolet

Documents joints

1 Courrier OPH Est Ensemble pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20