1111
  • Article publié le 19 mars 2021
  • /
  • 800 visites

Les "oublié·e·s du Ségur" : plus que jamais, faisons entendre notre voix le 8 avril 2021

Jeudi 8 avril 2021, toutes et tous en grève et manifestation pour faire éclater notre colère !
On ne lâchera rien pour nos rémunérations et conditions de travail !

Les salarié·e·s et agent·e·s du secteur de l’action sociale, médico-sociale, publique et privée, à domicile ou en établissements, des Services d’Aide, d’Accompagnement et de Soins à Domicile (SAAD, SSIAD…), des EHPA, des établissements des UGECAM sont percutés de plein fouet par la crise sanitaire depuis plus d’un an.

Cette pandémie a certes mis en lumière l’utilité sociale mais aussi la grande détresse de ce secteur déjà dévasté par des années d’austérité budgétaire.

C’est dans ce contexte que le gouvernement s’obstine à gratifier certains professionnels… et pas d’autres ! Selon les structures, le contrat de travail, un trop gros nombre d’entre nous sont, de nouveau, laissés sur le côté !

Nos organisations CGT appellent les personnels du secteur sanitaire, social, médico-social, du public comme du privé, associatif ou lucratif, à se mobiliser et à participer le jeudi 8 avril 2021 prochain aux actions initiées par la CGT pour exiger l’essentiel :
Mêmes métiers, mêmes rémunérations avec l’ouverture sans délais de véritables négociations pour :
• L’amélioration immédiate des rémunérations dans le cadre du statut de la fonction publique hospitalière, territoriale, des conventions collectives et branches professionnelles ;
• Le recrutement massif, immédiat et pérenne de personnels qualifiés et diplômés en nombre suffisant pour assurer la sécurité et le bien-être des résident·e·s, des personnes accompagnées et des patient·e·s ;
• Des conditions de travail dignes dont une meilleure reconnaissance de la pénibilité, avec de vraies dis¬positions pour la prévenir et la réparer : développer l’accès à des formations qualifiantes en vue d’une reconversion professionnelle, permettre un départ progressif et anticipé à la retraite ;
• Des moyens de protection ainsi que du matériel et les outils nécessaires pour exercer en toute sécurité ;
• La reconnaissance sans condition en maladie professionnelle de tous les personnels atteints par la Covid-19 ;
• La prise en charge des personnes en perte d’autonomie — qu’il s’agisse de l’hospitalisation, d’aide à domicile, d’appareillage — doit relever de l’assurance maladie selon les dispositions générales.

Les fédérations CGT des Services publics, des personnels des Organismes sociaux, de la Santé-Action sociale et du Commerce et services renouvèlent tout leur soutien à l’ensemble des professionnels du secteur.

Documents joints

1 Tract 8 avril 2021 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20