1111
  • Article publié le 22 février 2019
  • /
  • 132 visites

La protection de l’Enfance abandonnée et en péril : une situation inentendable

Le constat n’est plus à faire, depuis plusieurs années tous les professionnel.le.s de la protection de l’enfance, ou y concourant, le disent et le répètent. Les lanceurs d’alerte se multiplient, en passant par la lettre ouverte de juge des enfants de toute la France, au Défenseur des droits jusqu’aux travailleurs sociaux (Angers, département du Nord...) qui sont en première ligne, aux côtés des familles. La Protection de l’Enfance va mal, les enfants ne sont plus « protégés » comme ils devraient l’être, les familles ne sont plus accompagnées face à leurs difficultés éducatives. Quant aux professionnel.le.s, ils/elles s’interrogent sur le sens même de leur travail qui les mène trop souvent à l’épuisement professionnel voire le burn-out.

Les professionnel.le.s de la Protection de l’Enfance, en assemblée générale en janvier, ont pris plusieurs décisions notamment d’avoir une plate-forme revendicative, des rencontres régulières, une interpellation des exécutifs et surtout, d’un collectif des travailleurs sociaux de la Protection de l’Enfance. Ces décisions traduisent un ras-le-bol qui ne peut plus durer.

La CGT appelle le 19 mars 2019 à une journée de mobilisation

« SANS PROTECTION DE L’ENFANCE »

RDV 9h, à La Maison des Syndicats de Créteil, Conférence avec tous les professionnel-le-s de la Protection du Val de Marne et d’autres départements
Échanges autour de « Quelle Protection de l’Enfance au XXIe siècle ? »

A partir de 12h30, une mobilisation est en cours de construction à l’échelle locale voir régionale

Tous.tes ensemble pour dire NON au démantèlement de la Protection de l’Enfance

Voir l’intégralité du tract en pièce jointe



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20