1111
  • Article publié le 27 avril 2022
  • /
  • 664 visites

Collectif médico-social : travail social-protection de l’enfance - Revalorisation salariale : consultation ! Nous avons besoin de vos retours !

Cher.e.s camarades,

Dans le cadre des annonces faites par le gouvernement le 18 février, lors de l’ouverture de la conférence des métiers du social et du médico-social, nous pouvions légitiment nous attendre à une extension du Complément de Traitement Indiciaire ou revalorisation salariale pour l’ensemble des professionnel·le·s exerçant dans ce secteur.

En effet, au vu du manque cruel d’attractivité, de l’iniquité de traitement en fonction des lieux d’exercice et des mobilisations, le gouvernement ne pouvait plus fermer les yeux sur la triste réalité des conditions de travail et de rémunération des professionnel·le·s du secteur social et médico-social.

Pour autant début avril, nous avons pu constater la réalité des engagements pris et les retournements de situations car :
• L’ensemble des professionnel·le·s exerçant dans les services et établissements concernés mais sur des missions administratives, techniques, logistiques, comptables est exclu des mesures
• Les assistant·e·s familiales exerçant dans le privé comme dans le public sont exclues des mesures
• Les professionnel·le·s exerçant dans le secteur sous la direction des services de l’État, qui accompagnent pourtant des publics en difficulté, en sont exclu·es
• Pour pouvoir percevoir l’extension de ces 183 euros, il faudrait exercer à titre principal, donc plus de 50% de son temps effectif de travail, des missions d’accompagnement social dans un service ou établissements cités
• Dans la Fonction Publique Territoriale, le décret soumis au vote le 6 avril dernier ne parle plus de CTI mais d’une possible mise en place, en fonction du choix des collectivités, d’une prime équivalente
• Aucune revalorisation durable des grilles de rémunérations n’est envisagée
• Aucune pérennité des financements pour les 183 euros

POUR LA CGT, CLAIREMENT LE COMPTE N’Y EST PAS !

C’est pourquoi nous vous remercions de bien vouloir répondre aux questions suivantes :

Avez-vous eu connaissance des propositions faites concrètement par le gouvernement ? Oui o Non o

Avez-vous pu échanger avec les professionnel·le·s concerné·e·s ? Oui o Non o

Si oui, les professionnel·le·s ont-ils exprimé le souhait de mener des actions ? Oui o Non o
Si oui, souhaitent-elles·ils des actions locales ou nationales ? Nationales o Locales o
Pensez-vous que les professionnel·le·s du secteur soient en attente d’une journée de mobilisation nationale ? Oui o Non o
Si oui, sous quelle forme ? (pétition, manifestation en territoire, en direction du gouvernement, autre)

Nous vous remercions donc d’y répondre nombreux et de nous les retourner au plus tard le 10 mai 2022 à c.lacan-nonis@fdsp.cgt.fr

D’ores et déjà, l’ensemble des organisations CGT vous informe que le 17 juin lors des assises de la protection de l’enfance, une journée Assises du Travail Social sera organisée pour l’ensemble du secteur public-privé, social et médico-social. Nous pourrons ainsi, échanger, débattre, construire ensemble pour de véritables avancées dans le secteur.

Documents joints

1 consultation pdf

2 consultation_format_word docx



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20