1111
  • Article publié le 11 mai 2020
  • /
  • 74 visites

SDIS Haute Corse I Communiqué : Le SIS méprise la santé des personnels !

Par note de service diffusée mercredi 6 mai, le SIS prévoit une reprise d’activité physique des personnels en SHR dès le lundi 11 mai prochain. Il serait donc possible de redémarrer comme si de rien n’était !!!
La Direction écrit qu’à partir de cette date le télétravail reste « possible » . Dans l’esprit de la Direction cette pratique devient une exception alors que le Premier Ministre, lors de la présentation du plan de déconfinement le 28 avril dernier, a déclaré je cite :
« le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible, au moins dans les 3 prochaines semaines. Je le demande avec insistance aux entreprises … il n’y a pas sur ce sujet un avant et un après 11 mai ».
Comment ce qui est possible au SIS depuis le 17 mars ne le serait donc plus après le 11 mai ? La Direction a-t-elle constaté que le télétravail avait engendré de graves dysfonctionnements au point d’envisager un retour à l’état antérieur unilatéralement et dans la précipitation ? Donc, en plus d’être en totale contradiction avec le plan de déconfinement présenté par le Premier Ministre, cette annonce va également à l’opposé des mesures prises par les élus de la Collectivité de Corse et de plusieurs maires insulaires visant à fermer les établissements scolaires jusqu’au mois de septembre prochain. Où sont la logique et la cohérence ?

Enfin lors de récentes réunions en visioconférence, la CGT a déjà demandé que le télétravail soit prolongé au moins jusqu’au 1er juin et que des mesures sanitaires soient mises en œuvre avant toute reprise physique des personnels : à chaque fois la Direction a répondu par l’affirmative... avant d’écrire le contraire dans la note de service du 4 mai.

Pour la CGT la préservation de la Santé des personnels exige
- le maintien du télétravail pour tous les personnels qui le pratiquent déjà, jusqu’au 1er juin au moins (et plus tard si les conditions sanitaires ne sont toujours pas réunies)
- une désinfection des bureaux par une entreprise spécialisée suivie d’un lavage fréquent et régulier de tous les bâtiments qui accueillent des personnels et qui reçoivent du public
- une réunion (en visioconférence) du CHSCT avant toute reprise d’activité afin d’associer les personnels via leurs représentants et pour présenter un plan de reprise adapté à la situation sanitaire (horaires décalés ? présence physique par intermittence ? réagencement des bureaux ?)

La CGT appelle les personnels en situation de télétravail à le rester pour sauvegarder leur santé et éviter une 2ème vague d’épidémie.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20