1111
  • Article publié le 23 janvier 2020
  • /
  • 534 visites

Communiqué CGT SDIS Essonne | Mort d’un lieutenant-colonel sur son lieu de travail.

Dans la nuit de vendredi à samedi un événement dramatique s ’ est produit sur le site de l’École Départementale d’Incendie et de Secours des sapeurs-pompiers de l’Essonne.

Samedi 18 janvier au matin un agent de l’école à découvert le corps sans vie du lieutenant-colonel Denis SERKA sur son lieu de travail. Celui-ci était en charge du projet prioritaire énoncé au titre du rapport d’orientation budgétaire 2020 « projet NexSIS » logiciel national de gestion des alertes.

Les premières constatations des intervenants et de l’enquête de gendarmerie indiquent la piste d’un suicide.

Malgré la gravité des faits nous sommes complètement abasourdis de la réaction de la direction de ne pas déclencher à notre demande une réunion extraordinaire du Comité Hygiène Sécurité Conditions de Travail.

La CGT des agents du SDIS 91 demande à ce que cette commission puisse voter une enquête de manière sereine avec l’aide d’un expert indépendant.

La situation est grave et nous ne laisserons pas un événement si dramatique sur un lieu de travail sans que toutes les circonstances puissent être établies afin de faire évoluer la prévention.

Sans vouloir conclure de lien hâtif sur les raisons de ce geste, nous rappelons que notre syndicat ne cesse d’alerter sur les problématiques des conditions au travail.

Au SDIS 91 tout le monde est sous pression. Faire toujours plus avec moins est un slogan qui se répand depuis des années.

Malgré nos nombreuses alertes écrites sur le sujet depuis des mois nous n’avons plus de réponse de la direction. C ’ est pourquoi d’ailleurs nous avions pré vu le 28 janvier à 8h00 un énième rassemblement pour dénoncer le management actuel. Nous appelons l’ensemble des agents à venir s ’ exprimer pacifiquement sur les problèmes qui sont ceux de notre institution.

Aussi nous mettons face à leurs responsabilités notre directeur départemental Alain CAROLI et son adjoint Mickaêl LECOQ de ne pas vouloir ouvrir d’enquête du CHSCT.

Nous mettons face a ses responsabilité s notre Président du conseil d ’ administration Dominique ECHAROUX qui accuse la CGT de « pinailler » quand nous évoquons les graves problèmes de bien-être et sécurité au travail.

Nous adressons nos condoléances aux proches du Colonel Denis SERKA, nous avons une pensée forte pour eux.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20