1111
  • Article publié le 5 février 2020
  • /
  • 364 visites

Place des activités aquatiques et sécurisation de leurs encadrements | Communiqué intersyndical

Communiqué de presse

Le groupe technique BPJEPS AAN répondant à la commande du ministère des Sports visant à réformer le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports des Activités Aquatiques de la Natation semble achever ses travaux ce 31 janvier 2020.

Les organisations syndicales et professionnelles représentatives des salariés, CGT Services publics, SNPMNS, FERC-CGT, FMNS, UFICT-CGT Services publics et FO confirment que la familiarisation et l’apprentissage de la nage et des Activités Aquatiques et de la Natation sont bien des priorités nationales.

Cependant, le toilettage commandé par le ministère des Sports s’appuie pour l’essentiel à l’intégration de « l’aisance aquatique 4/5/6 ans », priorité de Madame la ministre des Sports.

Pourtant, ces contenus pédagogiques font déjà partie intégrante des formations professionnelles des DEMNS, BEESAN, BPJEPS AAN et formations universitaires UE SSMA donnant titre de MNS. C’est d’ailleurs une reconnaissance majeure des employeurs publics que sont les collectivités locales et des personnels de la filière sportive (ETAPS – CTAPS).

Alors que nos organisations professionnelles représentatives alertent depuis de nombreuses années les pouvoirs publics sur la place des activités aquatiques et la sécurisation de leurs encadrements, cette proposition ne résorbera malheureusement pas le manque important de professionnels MNS.

Nous revendiquons :
• La mise en place d’un plan d’urgence national pour la formation de 5 000 Maîtres-Nageurs Sauveteurs pour développer la familiarisation, l’apprentissage de la nage, jusqu’au sauvetage et lutter globalement contre les noyades.
• Le renforcement du rôle du Maitre-Nageur Sauveteur dans l’enseignement de la natation scolaire de la maternelle au collège (priorité pour les 3 cycles).
• La réintégration de l’article D 322-15 du Code du sport qui renforçait la qualification nécessaire pour enseigner les activités aquatiques et de natation, ainsi que la sécurité et la surveillance des établissements de baignade.
• La revalorisation des salaires afin de rendre attrayante la profession face aux
responsabilités, la pénibilité, les Troubles Musculo-Squelettiques.
• L’initiation à la prudence et la prévention contre la noyade dès la maternelle.
• L’accentuation du nager-sauver (être capable de se sauver et de sauver les
autres).
• Un plan ambitieux de l’apprentissage de la nage en partenariat avec :
1. Les Collectivités territoriales
2. L’Education nationale
3. Le monde professionnel
• La mise en place d’un plan d’urgence de soutien des collectivités locales afin de
répondre aux besoins de toute la population (construction, réhabilitation,
adaptation des équipements et développement des pratiques sportives).
• Le respect du code du travail en matière de sécurité en reconnaissant que les
piscines et bassins écoles soient des locaux à pollution spécifique où l’activité
physique pratiquée impose un débit minimum d’air neuf de 60m3/heure/occupant.
• La formation de tout le personnel de la piscine au secourisme dans le cadre du
POSS en plus des Maitres-Nageurs Sauveteurs.
• L’application de la Convention Collective Nationale du Sport à toutes les
structures, gérants, encadrant les activités physiques et sportives.
• L’application de la Convention Collective Nationale du Sport pour l’enseignement
des APS et les formations professionnelles initiales et continues aux métiers du
sport.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20