1111

Tracts, 4 pages, affiches

  • Article publié le 26 novembre 2019
  • /
  • 65 visites

Mobilisation du 5 décembre | Adresse du collectif jeunes de la fédération CGT des Services publics

Depuis maintenant plus de deux ans, le gouvernement poursuit une politique de démantèlement du modèle social français issu de la Résistance : Code du travail, Sécurité sociale et système de retraite solidaire par répartition, Statut des fonctionnaires, services publics ferroviaires et de l’énergie…

La promulgation, début août, de la loi dite de « transformation de la Fonction publique » est le plus récent exemple de cette offensive antisociale et antidémocratique.

Ce processus découle bien de choix politiques et sert fondamentalement les intérêts minoritaires de celles et ceux qui détiennent le capital.
Aussi, le collectif jeunes de la Fédération des Services publics a décidé de s’engager dans la grève à partir du 5 décembre prochain avec pour thème principal, l’attaque contre les retraites.

QUI PEUT CROIRE QUE LES SALARIÉ.E.S SONT DUPES ?
Emmanuel Macron reparle de durée de cotisation, pensant ainsi pouvoir berner les Français. Sauf que le régime universel à points a pour but de les faire travailler plus longtemps avec des droits à retraite plus faibles.

En tenant compte de l’entrée de plus en plus tardive dans un emploi stable (27 ans en moyenne aujourd’hui), les annonces de Macron reviennent de fait à repousser l’âge légal de départ à la retraite bien au-delà de 64 ans pour les salariés voulant faire valoir leur droit à une retraite à taux plein.

De plus, en s’entêtant à maintenir à 14 % la part des retraites dans le PIB alors que la population retraitée ne cesse d’augmenter, cela conduit mécaniquement à diminuer la valeur du point. Ainsi, plus aucun montant de pension ne pourra être garanti.

Si la réforme Delevoye / Macron est adoptée, elle ne fera que des perdants : femmes, jeunes, salariés du privé comme agents publics, y compris les retraité.
e.s actuel.le.s qui verraient la valeur du point fondre comme neige au soleil.

C’est la raison pour laquelle, pour la CGT, ce projet ne peut pas constituer une base de négociation.

Nous invitons l’ensemble des militants à faire des Assemblées générales, des réunions d’information auprès des salarié.e.s afin de construire le rapport de force.

AUSSI, NOUS APPELONS À LA MOBILISATION INTENSIVE DE LA JEUNESSE LE 5 DÉCEMBRE PROCHAIN PARTOUT EN TERRITOIRE.

Nous portons des propositions de progrès social, avec comme condition préalable l’augmentation du financement consacré à la retraite. Nous voulons obliger le gouvernement à renoncer à son projet de « réforme » et gagner une retraite à 60 ans sans décote et avec un minimum de pension à 1 200 euros nets mensuels.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20