1111

Communiqués

  • Article publié le 5 octobre 2022
  • /
  • 119 visites

Motion de l’Union Fédérale des Retraité.es de la Fédération CGT des Services Publics.

Montreuil, le 5 octobre 2022
A l’attention de Monsieur le président de l’AGIRC-ARRCO
Didier WEKNER
16 – 18 rue Jules César
75012 Paris

MOTION

L’Union Fédérale des Retraité.es de la Fédération des Services Publics, comptent de de nombreuses et nombreux agent.es retraité.es polypensionné.es bénéficiant d’une retraite complémentaire Agirc-Arrco, tient à exprimer son inquiétude, son incompréhension et sa colère.
Au moment où les pensions du régime de base viennent d’être revalorisées très insuffisamment de 4%, au regard de l’inflation du mois de juillet qui était de 6,1%, et de la perte cumulée depuis des années, nous ne pouvons accepter que les retraites complémentaires ne soient pas également revalorisées au minimum à la hauteur de cette inflation.
D’autant plus que les résultats des comptes pour l’exercice 2021 se traduisent par un excédent de 2,6 milliards d’euros, que les réserves atteignent 69 milliards d’euros (6,2 milliards d’euros de plus qu’en 2020) et des 578 millions d’euros issus des placements financiers.

L’augmentation des retraites et leurs revalorisations sont une exigence sociale. Les retraité.es exigent :

 De procéder à un rattrapage de l’année 2022, en lien avec l’inflation ;
 De baisser de 2% la valeur d’achat du point, afin d’augmenter le nombre de points acquis ;
 D’augmenter la valeur de service du point de 6,1%, afin de revaloriser le niveau de retraite par
rapport à l’inflation ;
 De mettre en place un principe de revalorisation des retraites en début d’année et indexée sur
l’évolution du salaire moyen ; De supprimer la sous indexation de 0,5% imposée par le patronat ;
 D’annuler le malus de 10% pendant 3 ans, qui concerne aujourd’hui la moitié des retraité.es.
L’Agirc-Arrco doit répondre à ces revendications au regard des résultats excédentaires de l’exercice 2021. Ces moyens financiers conséquents doivent servir à répondre aux besoins des retraité.es et non pas à la spéculation financière comme actuellement.
L’Union Fédérale des Retraité.es de la Fédération des Services Publics exige que le Conseil d’Administration, qui se tiendra le 6 octobre 2022, prenne en compte les attentes des retraité.es et décide d’une revalorisation conséquente ; En urgence : l’augmentation des pensions et l’amélioration de leurs conditions de vie.
Ce n’est que justice sociale ! Les retraité.es aujourd’hui et demain ne lâcheront rien et exigent la revalorisation de leurs pensions au niveau de l’inflation estimée sur un an à 6,9% ainsi que le rattrapage au titre de l’inflation de 2021



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20