1111

Notre actualité

  • Article publié le 9 octobre 2019
  • /
  • 64 visites

Nouvelle manifestation des retraités pour une hausse générale des pensions

Manifestation des retraités le mardi 8 octobre 2019 à Paris, en intersyndicale.

Des milliers de retraités ont manifesté, le 8 octobre, partout en France pour réclamer une hausse générale des pensions. À l’appel de neuf syndicats et associations de retraités, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA.

Ils se heurtent à un mur, mais n’en démordent pas. Pour la huitième fois consécutive depuis l’élection d’Emmanuel Macron, les retraités étaient appelés à manifester, le 8 octobre, partout en France pour réclamer une hausse générale des pensions à l’appel de neuf syndicats et associations de retraités (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA).

« Les retraités ne sont pas des nantis, revalorisation des pensions », annonçait leur banderole en tête de cortège. D’autres rassemblements étaient également attendus partout en France. Le « groupe des 9 » tablait sur 120 à 150 événements, comme les fois précédentes. De son côté, le 3 octobre, la CFDT avait organisé seule des manifestations dans plusieurs villes pour réclamer un rattrapage des pensions par rapport à l’inflation et à la hausse de la CSG.
Toujours déterminés pour les mêmes revendications

Malgré un recul du gouvernement sur la CSG pour certains retraités et la réindexation des pensions de moins de 2 000 euros sur l’inflation prévue dans le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020, la revendication des retraités reste la même : le rattrapage du pouvoir d’achat et l’augmentation de toutes les retraites, avec réindexation de l’ensemble des pensions sur l’inflation et la suppression totale de la hausse de la CSG.

« Si les retraités sont à nouveau dans la rue, c’est parce que nous avons un contentieux lourd avec le gouvernement concernant le pouvoir d’achat. Même s’il y eut deux petites reculades, ce n’est pas satisfaisant », a déclaré à l’AFP Olivier Jouchter (UCR-CGT). Parmi leurs revendications figurent aussi : « le rattrapage des pertes subies au 1er janvier 2020 », la « revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires », « un minimum de pension à hauteur du Smic pour une carrière complète » et « l’embauche immédiate de 40 000 personnes comme le demande le personnel des Ehpad et des soins à domicile ».

Des délégations venues de tous les départements de France devraient faire un point d’étape pour réfléchir aux suites à donner au mouvement, le 21 novembre, à Paris.

Source nvo.fr



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20