1111

Lettre d’infos militantes de l’UFR

  • Article publié le 18 février 2021
  • /
  • 160 visites

La lettre de l’UFR n° 11 - Février 2021.

Édito

Retraités actifs et réactifs - Masqués mais pas muselés.

Selon l’OMS, à l’horizon 2050, la proportion de personnes âgées attein-dra environ 22 % de la population mondiale. Cela représentera environ 395 millions d’individus ayant des besoins spécifiques en termes de soins, d’accessibilité, de désirs et de loisirs.

Pour la France, à l’aube de 2035, un français sur trois sera âgé de plus 60 ans, sauf si le virus plus intelligent que nos gouvernements continue son massacre des seniors.

A ce jour, en France, on compte près de 85000 morts du coronavirus. 94 % des décès concernent des personnes de plus de 65 ans avec une sur-mortalité annuelle de 15 % sur cette tranche d’âge. Combien d’entre eux sont passés à trépas dans une extrême solitude au domicile ou dans les Ehpads, certains même se laissant purement mourir…

Pourtant nous entendons de plus en plus de commentaires qui ciblent les retraité.es comme nantis !! Une argumentation de plus en plus répandue affirme même que ceux qui meurent étaient déjà condamnés (nous le sommes tous !), cela est juste … un peu plus vite ? On ne peut mieux minimiser.

Dès lors, les seniors seraient des nantis sous prétexte qu’ils ne subi-raient pas de perte de revenus.

Voilà un postulat fort pratique pour sauver l’économie libérale et le moral des étudiants. Quelques responsables politiques, parfois issus du gouvernement ou opposants complaisants, ainsi que des membres du Medef proposent comme solution, soit un re-confinement strict des personnes âgées, soit une hausse de leurs prélèvements sociaux, pourquoi pas les deux ? L’un d’eux s’est même illustré en affirmant que la solidarité intergénérationnelle était de confiner les vieux dans l’intérêt des jeunes.

Lire l’intégralité au format PDF



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20