1111
  • Article publié le 18 mars 2022
  • /
  • 189 visites

17 mars : les luttes doivent se poursuivre et s’intensifier sur les lieux de travail I Communiqué CGT

17 mars : les luttes doivent se poursuivre et s’intensifier sur les lieux de
travail

Les salariés, retraités, privés d’emploi et, particulièrement, les jeunes, sont les premiers à subir de plein fouet la hausse du coût de la vie et l’augmentation des prix de l’énergie, des carburants et des produits de première nécessité.
Au moment où la Banque de France annonce une hausse de l’inflation jusqu’à 4,4 %, ce sont les mêmes qui ne voient ni les salaires, ni les pensions, ni les minima sociaux augmenter, alors que ce sont bien les travailleuses et les
travailleurs qui créent les richesses.

C’est pourquoi la CGT lance une grande pétition en ligne pour exiger des mesures fiscales et sociales fortes, visant justice et efficacité : l’augmentation du Smic à 2000 euros bruts, l’indexation automatique des minima de branche sur le Smic, la baisse de la TVA à 5,5 % sur les carburants, le retour d’un véritable impôt sur la fortune et l’amélioration de sa progressivité comme de sa fonction de solidarité.

Depuis le début de la pandémie, en France, la fortune des milliardaires a augmenté de 86 % et 4 millions de personnes supplémentaires se sont retrouvées en situation de vulnérabilité, alors que les 1 % les plus riches ont vu leur niveau de vie augmenter de 2,8 % en moyenne et que les 5 % des ménages les plus modestes ont perdu jusqu’à 0,5 % de leur pouvoir d’achat.
Le CAC 40 continue sa progression à l’exemple de Faurecia ou Renault qui gagnent plus de 5 % et de LVMH, STMicroélectronics qui progressent à plus de 4 %. Les actionnaires sont toujours plus les grands gagnants !
Ce 17 mars, partout en France, ce sont 160 rassemblements et manifestations intersyndicaux interprofessionnels qui ont été organisés et près de 80 000 personnes y ont participé.

Dans de nombreux secteurs professionnels, les salarié.e.s se sont emparés de cette journée d’action pour porter leurs revendications, y compris par la grève, pour l’emploi et la revalorisation des salaires. Celle-ci est l’occasion d’exiger
des directions, dans le public comme dans le privé, l’ouverture de négociations salariales.

La CGT réaffirme que cela est possible et revendique la revalorisation de tous les salaires. Elle invite toutes les travailleuses et tous les travailleurs à continuer de l’exiger sur le lieu de travail jusqu’à obtenir satisfaction de leurs
revendications et à s’organiser collectivement avec la CGT.
Les cortèges ont, aussi, pu exprimer la condamnation de l’invasion de l’Ukraine par la Russie de Poutine et appeler à la Paix entre les peuples.

Montreuil, le 17 mars 2022



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20