1111
  • Article publié le 4 décembre 2023
  • /
  • 274 visites

62 | Syndicat CGT du Conseil départemental du Pas-de-Calais - Assistants familiaux, le point de rupture est atteint

Selon l’Administration :
AssFam : Un beau métier, une mission noble où les maîtres-mots sont bienveillance, solidarité et soutien.

La réalité est autre :

  • IP (Information préoccupante) sans véritable accompagnement
  • Lenteurs de l’instruction des évaluations
  • Maltraitance institutionnelle
  • Absence de projets pour l’enfant
  • Demande de rupture des contrats d’accueil non prise en compte
  • Absence de reconnaissance
  • Pas de prise en compte des écrits des AF
  • Burnout
  • Mal-être
  • Epuisement
  • Absence de déconnection
  • mobilisé 24h/24
  • Sacrifice personnel
  • Vie de famille mise entre parenthèses
  • Stress...

La CGT revendiquera pour vous :

  • Le respect du droit fondamental de présomption d’innocence avec maintien de la totalité du salaire pour toute la durée de l’enquête administrative et judiciaire (jusqu’au jugement).
  • Un accompagnement avec une prise rapide de contact du service par le CSLAF afin de ne pas rester sans nouvelles pendant des semaines.
  • L’abrogation des jours de carence.
  • Une 6ème semaine de congés payés .
  • La mise en place d’un service d’astreinte le soir y compris la nuit 7j/7 et 24h/24.
  • Le respect de la loi dans le cadre des demandes de rupture des contrats d’accueils en faisant confiance aux observations apportées par le professionnel assistant familial.
  • Le droit à la déconnexion du vendredi soir au dimanche soir.
  • La réelle intégration dans l’équipe pluridisciplinaire et l’application du PPE (Projet pour l’enfant).
  • L’arrêt des appels intempestifs pour forcer la main des AF à accueillir au-delà de leur capacité et quand elles sont en congés, arrêt maladie ou IP.
  • Des critères objectifs pour l’évaluation et non à l’appréciation personnelle de l’ASES.
  • La remise à niveau de la formation PSC1.
  • La révision de la grille d’ancienneté.
  • La revalorisation de l’allocation entretien ou l’indexation sur l’inflation.
  • L’acompte sur salaire pour l’accueil d’un enfant afin d’éviter le décalage de rémunération en cas de nouvel accueil.
  • La majoration Handicap versée systématiquement si reconnaissance MDPH.
  • La prime systématique aux AF à qui on confie un enfant :
    en bas âge pour l’équipement de puériculture.
    en urgence pour l’habillement.
  • Sur la fiche de paie : remettre le prénom des enfants accueillis en relai avec la période effectuée et non le mois.
  • Une feuille récapitulative des congés pris et restants avec le montant pour la fin d’année.
  • AEV réglée en décembre de chaque année.
  • Une visite médicale pour tous

Et pour les AFR :

  • Un statut reconnu.
  • la continuité des supervisions
  • La participation systématique aux groupes de travail concernant l’élaboration des procédures et notes de service relatives aux assistants familiaux. Un bureau décent dédié pour tous dans toutes les MDS.
  • L’arrêt des tableaux PTS.

Faisons entendre notre voix !

Télécharger le tract ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
 services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
 services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
 secteurs publics et privés du logement social ;
 secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20