1111
  • Article publié le 16 décembre 2016
  • /
  • 224 visites

Fin du mouvement social de la Communauté de Communes de Brioude (43) : Après le SIVOM, coup double... l’unité avec la CGT, ça paye !!!

Depuis la fin du mois de novembre 2016, des agents de la Communauté de Communes de Brioude (CCB) avec l’aide uniquement de la CGT ont : participé à des réunions d’informations, réalisé plusieurs courriers au Président de la CCB, fait repousser le Comité Technique au Centre de Gestion 43, distribué 1500 tracts sur le secteur de Brioude (agents et population), organisé des conférences de presse et surtout permis d’ouvrir de véritables négociations avec la CCB…

Lors de ces différentes actions les agents ont expliqué les raisons de ce mouvement social : problème de dialogue avec la collectivité, pression exercée par une hiérarchie zélée, augmentation du temps de travail injustifiée et proposition de compensation financière inéquitable pour les agents. Toutes ces accumulations ont été vécues comme de nouvelles injustices imposées par le Président de la CCB…

Le mercredi 21 décembre 2016, le Président a enfin reçu une délégation d’agents accompagnée de représentants des personnels CGT. Quelle a été notre surprise de trouver à la table des négociations des représentants d’une autre organisation syndicale. Force est de constater que cette organisation a été totalement absente auprès des agents sur le terrain, elle était même en grande partie favorable au projet initial de la CCB, avant finalement de quitter les négociations avant la fin de celles-ci, ce qui n’est pas un gage d’indépendance...

Finalement un accord a été trouvé entre le Président et la délégation des personnels et la CGT  :

  • Le temps de travail annuel des agents sera de 1586 heures par an au lieu de 1607 heures (jours de fractionnement compris)
  • Les agents qui bénéficiaient de jours d’ancienneté se verront attribuer une prime de 90 euros par jour, pour les revenus les plus faibles, au lieu de 65 euros. Dans la limite de 4 jours par an soit 360 euros.

Ainsi, la digne mobilisation des agents de la Communauté de Communes de Brioude a été payante avec l’aboutissement de revendications justes…

Les agents tiennent à remercier toutes les familles, la population, les agents des collectivités territoriales de Haute-Loire pour le soutien qui leur a été apporté dans leur lutte.

Les agents remercient également la Coordination Syndicale Départementale CGT 43, le syndicat CGT des Territoriaux de Brioude et l’Union locale CGT de Brioude pour leur soutien, leur accompagnement et leurs conseils…

Les agents félicitent et remercient aussi, les collègues des crèches de Blavozy et Saint Germain Laprade…

[brun]« Plus près de vous, plus forte avec vous, la CGT sera toujours une véritable force de propositions et une incontestable force d’actions, pour la défense des salariés et du service public. »[/brun]

Fin du mouvement social de la Communauté de Communes de Brioude (43) : Après le SIVOM, coup double... l’unité avec la CGT, ça paye !!!

Refus de l’augmentation du temps de travail des agents de la communauté de communes de Brioude (43)
Publié le 16 décembre 2016

Depuis 2002 et le passage aux 35 heures les agents de la Communauté de Communes de Brioude ont un protocole d’accord sur le temps de travail qui permet d’assurer un service public de qualité. Depuis plusieurs agents de la Ville de Brioude ont rejoint la collectivité en gardant le Protocole d’accord de la Mairie.
Ce protocole est légal car les agents travaillent en équipes, en horaires décalés, de nuit, le dimanche, travail pénible ou dangereux…

A la fin du mois de novembre 2016, le Président de la Communauté de Communes de Brioude a décidé de remettre en cause ce protocole en présentant aux agents une proposition d’organisation du temps de travail qui débuterait au 1er janvier 2017 :
CETTE PROPOSITION PREVOIT D’AUGMENTER LE TEMPS DE TRAVAIL ANNUEL DES AGENTS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE 25 HEURES A 73 HEURES PAR AN (selon l’ancienneté).

Après plusieurs demandes de discussions de la part des agents auprès du Président de la Communauté de Communes, Mr Faucher n’écoutent toujours pas la demande des agents de maintenir leur temps de travail actuel.

Après avoir fait reporter le Comité Technique Paritaire départemental. Après avoir demandé au Président du Centre de Gestion (qui est également le Maire du Puy en Velay) de faire le nécessaire pour favoriser la mise en place d’un dialogue, nous sommes dans une situation de blocage avec le Président de notre collectivité.

Si le Président, Monsieur FAUCHER et son équipe restent sur leur position déraisonnable, les services à la population vont être impactés. Cela entrainera des perturbations : pour l’accueil des enfants dans les crèches (accueil, repas, hygiène…), les services techniques (ouvertures des gymnases)... Nous vous demandons d’ouvrir enfin un vrai dialogue !!!

EN SOUTIEN AUX AGENTS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE BRIOUDE ET POUR NE PAS QUE CES MESURES S’ÉTENDENT RAPIDEMENT SUR LES AUTRES COLLECTIVITÉS…

VENEZ SOUTENIR LES AGENTS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE BRIOUDE :
CASSE CROUTE* LE MARDI 20 DÉCEMBRE 2016
À PARTIR DE 12H15 AU PARC DE LA VISITATION
(vers la communauté de communes à Brioude)
*Les bénéfices serviront à aider les collègues en lutte.

Refus de l’augmentation du temps de travail des agents de la communauté de communes de Brioude (43)


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20