1111
  • Article publié le 24 novembre 2016
  • /
  • 50 visites

La ville des rois morts va t’elle devenir celle de l’enterrement des conquêtes sociales ! | Mardi 29 novembre à 14 h00 à la Bourse du Travail de Saint Denis Assemblée Générale du personnel à l’appel des syndicats FO et CGT

Mercredi 16 novembre, l’élue au personnel et la DRH, au nom de la majorité municipale, ont présenté à la CGT leurs propositions concernant l’absentéisme et le temps de travail. Un cycle de réunions est prévu en décembre pour des conclusions au 1er trimestre 2017. Les propositions sont déclinées en 5 grands axes d’action dont le 5ème est le plus contestable.

Pour la CGT, Il convient plutôt de chercher les causes de l’Absentéisme que d’augmenter le temps de travail et de renier les conquêtes sociales.

Temps de travail de quoi parle-t-on !
Nous ne sommes pas dans l’illégalité en travaillant 1540 heures !!!. Dans tous les cas si nous faisons plus de 35h /par semaine, nous avons le droit à des RTT et le droit de les prendre quand cela nous arrange.
[...]
Le syndicat CGT de la Mairie travaille pour construire avec les agents des réponses de progrès et gagner des avancées sociales.
La CGT mène campagne pour une nouvelle réduction légale du temps de travail à 32 heures, Nous proposons pour la mairie de St Denis que s’ouvre la discussion pour un processus de mise en œuvre concernant les métiers pénibles.

Absentéisme de quoi parle-t-on !
Les raisons de l’absentéisme doivent être principalement cherchées dans les mauvaises conditions de travail.
Les contraintes de l’environnement extérieur, accroissement de la charge mentale de stress en raison des différentes exigences du travail : exigence de qualité de service sans les moyens adaptés, accélération des rythmes de travail.

Le mal être au travail peut être perçu par certains indicateurs : l’augmentation de l’absentéisme, l’accentuation de troubles musculo-squelettiques (TMS) ou de risques psychosociaux (RPS), des conflits dans un service, des accidents du travail, un service mal effectué, etc. Il est indispensable de pouvoir "décortiquer" les causes de l’absentéisme dans notre collectivité, pour pouvoir établir un plan d’action. C’est en agissant sur le type d’absentéisme le plus important que la municipalité obtiendra des meilleurs résultats. Ce n’est pas en supprimant une bonne partie du ballon d’oxygène que représentent les congés que cela va s’arranger !
Dans notre ville comme ailleurs, c’est la maladie ordinaire qui est la principale cause des absences au travail (42%), devant l’accident du travail (30%).

Nous pourrions aussi parler du présentéisme : (congés et RTT non pris, surinvestissement, présence au travail en mauvaise santé et l’accroissement du travail par le non remplacement des absents ou des postes vacants.) – mais aussi du Risque de burn-out et d’accident du travail en raison de la perte d’attention de l’agent.

Absentéisme dans la Fonction publique territoriale : Au-delà des idées reçues, l’enjeu du service public :

La Fonction publique territoriale est une Fonction publique de main d’œuvre constituée à plus de 75% d’agents de catégorie C. La filière technique représente à elle seule 49% des effectifs. L’exposition aux risques professionnels, à l’usure physique, est une réalité massive dans la FPT. Il est de ce point de vue important de souligner que son champ comprend des missions fortement exposées. Par exemple la petite enfance comme d’autres secteurs sont sources d’usure physique. Enfin les agents territoriaux sont pour beaucoup au contact des populations les plus fragiles et sont de ce fait en première ligne dans la gestion des effets de la crise économique et sociale : cette réalité concourt elle aussi à la dégradation de leurs conditions de travail.

Fait le 21 novembre 2016

La ville des rois morts va t’elle devenir celle de l’enterrement des conquêtes sociales ! | Mardi 29 novembre à 14 h00 à la Bourse du Travail de Saint Denis Assemblée Générale du personnel à l’appel des syndicats FO et CGT


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20