1111
  • Article publié le 11 décembre 2018
  • /
  • 93 visites

UD-CGT de l’Allier | Salaires, pensions, emplois, mobilité, jeunesse, retraite, il y a urgence sociale

À travers le mouvement des gilets jaunes, nous assistons à l’expression d’une énorme colère dans notre pays. La CGT n’en est pas étonnée puisque depuis des mois, voire des années, nous nous en faisons l’écho.

Après 3 semaines de mobilisation, cette colère n’a fait qu’augmenter. D’ailleurs, nous assistons maintenant à l’émergence de revendications bien éloignées de l’anti taxe et impôt entendues au début. Aujourd’hui, d’autres revendications apparaissent : hausse des salaires et pensions, lutte contre l’évasion fiscale, suppression de l’ISF, réaffectation du CICE, autant de thèmes qui résonnent avec nos propres exigences.

La CGT a un rôle à jouer dans la séquence que nous vivons. Personne ne pourrait remettre en cause la légitimité de la CGT quant à son action sur les lieux de travail.
Aucune autre organisation syndicale ou politique n’a fait plus que la CGT pour défendre l’intérêt des travailleurs. Nous devons donc rentrer sans complexe dans ce mouvement, là où nous avons notre rôle à jouer, dans les entreprises et les services avec nos revendications : augmentation des salaires, amélioration des conditions de travail, etc ...

Mais parce que nous sommes à un moment charnière de cette contestation, nous pensons qu’il est indispensable d’élever le rapport de force et cela ne peut se faire que par la mise en mouvement des salariés sur leurs lieux de travail en appelant au blocage de l’économie par la grève dans les entreprises et les services.

C’est le sens de la journée d’action, de grève et de manifestations décidée pour le 14 décembre 2018 (jour de la négociation du SMIC).

Cette date que certains peuvent juger trop lointaine ne doit être que le point de convergence de toutes les actions. D’ici là, multiplions partout sur les lieux de travail des initiatives (distributions de tracts, assemblées générales, appels à la grève).
Dans cette période, toutes les forces de la CGT doivent se mettre en mouvement, aucun militant ne doit manquer. L’Union Départementale appelle tous les syndicats à s’engager sans attendre pour construire avec les salariés sur les lieux de travailles modalités d’action allant jusqu’à la grève.

Des plans de travail et de distributions de tracts seront proposées depuis les Unions Locales. Il est nécessaire que chacun s’inscrive dans ces plans de distribution.
Parce que nous pensons que dans cette période, la CGT doit être sur tous les fronts, nous proposons que d’ici le 14 décembre, nous nous engagions dans différentes actions :

- Samedi 8 décembre. rassemblement départemental devant les locaux du Medef de l’Allier à 10h30 à Désertines, bassin de Montluçon pour une action symbolique. Dans cette période, il est de la responsabilité de la CGT de cibler le MEDEF pour exiger l’augmentation des salaires, car depuis 3 semaines, le patronat a été peu souvent cité comme l’un des responsables de la situation des salariés (les modalités de cette action ne seront pas diffusées sur les réseaux sociaux, contactez l’Union Départementale pour plus d’informations) .

- Mercredi 12 décembre, rassemblements devant les permanences des députés lREM et sénateurs LR de notre département à 10h00 .

- Vendredi 14 décembre, journée nationale d’action interprofessionnelle. Dans notre département, nous avons décidé de trois manifestations, départ à 10h30 :
• Montluçon, place Jean Dormoy
• Moulins, devant la préfecture
• Vichy, place de la Poste

À partir de maintenant et jusqu’au 14 décembre, la CGT doit être utile au mouvement de contestation qui s’exprime dans le pays, pour cela, tous les militants de la CGT doivent s’engager dans les plans de travail, aller discuter avec les collègues, aller à la rencontre des gilets jaunes à chaque fois que cela est possible afin de créer la convergence indispensable pour gagner.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20