1111
  • Article publié le 15 avril 2021
  • /
  • 284 visites

Financer les services publics c’est bénéfique

Au quotidien, et plus encore en temps de crise, les services publics sont pour la population un rempart contre l’exclusion et les inégalités. Même s’ils sont attaqués en permanence par ceux qui ne veulent jamais payer un euro d’impôt, ils demeurent une véritable force pour notre pays tant pour les citoyens que pour les entreprises. Et contrairement à certaines idées reçues, il n’est pas très compliqué de les financer et les améliorer. Cela relève juste d’un choix politique et citoyen.

LES SERVICES PUBLICS, RICHESSE COLLECTIVE
Les services publics sont avant tout une richesse pour les citoyens. Chacun peut ainsi accéder à la santé, l’éducation, aux infrastructures publiques, à la culture, etc. à hauteur de ses besoins. C’est aussi le cas pour les entreprises qui en bénéficient largement, ne serait-ce qu’en termes de transport. Pour autant, les services publics ne sont pas « gratuits » comme on peut parfois l’entendre. Cela pourrait d’ailleurs laisser penser qu’ils ne coûtent rien. Il est plus juste de dire que leur fonctionnement relève d’un financement « socialisé » dans lequel chacun est censé contribuer à hauteur de ses moyens. Cette notion est d’ailleurs inscrite dans la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (article 13), fondement de notre démocratie.

Pour ce qui relève de la santé, le financement repose principalement sur la richesse créée par les travailleurs. Une part de la valeur qu’ils génèrent avec leur force de travail est ainsi reversée, via les cotisations, dans les caisses de la Sécurité sociale. Cette dernière couvre principalement les dépenses en matière de santé, de retraites, de soutien aux familles...

Souvent, les plus riches remettent en cause ce mode de fonctionnement considérant qu’il serait plus juste que chacun paye en fonction de son usage et non de ses moyens. Prenons alors l’exemple des États-Unis, où la santé est largement privatisée et donc l’accès aux soins est individualisé et dépend pour une très large part du niveau de ses revenus. Les USA consacrent à la santé 16,9 % des richesses produites chaque année par le pays (11,2% en France). Pour autant, l’espérance de vie y est de 78,6 ans (82,6 en France). Cet exemple suffit à montrer que la santé publique, loin d’être un fardeau, s’avère être une véritable richesse.

.....
Lire le tract au format PDF

Documents joints

1 10pour100-financement pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20