1111

Libertés individuelles / discriminations

  • Article publié le 18 novembre 2020
  • /
  • 65 visites

Halte à la répression anti-syndicale !

Communiqué intersyndical

4 enseignant-es du lycée Desfontaines de Melle (79) font l’objet de procédures disciplinaires suite à leur participation à des rassemblements contre la mise en place de la réforme du bac Blanquer dite des E3C au début de l’année 2020.

Les commissions disciplinaires se sont réunies du 12 au 16 octobre dernier. La rectrice de l’académie de Poitiers a prononcé des sanctions particulièrement lourdes allant du blâme au déplacement d’office.

Elle persiste donc dans sa volonté de réprimer des enseignant-es pour des faits de
grève lors d’un mouvement national appelé par les organisations syndicales.

C’est bien aujourd’hui une nouvelle fois le droit de revendiquer, de se réunir, de
manifester qui sont attaqués. Pour nos organisations, ces droits ne sont pas
négociables.

Pourtant dans l’Education nationale comme dans de trop nombreux secteurs de la
fonction publique, les attaques notamment anti-syndicales s’accentuent.

La répression doit cesser.

Une large mobilisation qui s’est traduite par une manifestation nationale à Poitiers, le
12 octobre, et de nombreux rassemblements, dont le 14 octobre, témoignent du fait
que les personnels de l’Éducation nationale soutiennent massivement les 4 de Melle.
Nos organisations syndicales CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES exigent le retrait
immédiat des sanctions prononcées à l’encontre de enseignant-es de Melle.

Elles exigent plus généralement l’arrêt total de la répression anti-syndicale et des
mesures et procédures engagées contre tous les personnels ayant participé à des
actions syndicales à Melle, dans l’Education nationale comme dans l’ensemble de la
fonction publique.

Paris, le 18 novembre 2020



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20