1111

Libertés individuelles / discriminations

  • Article publié le 14 mai 2021
  • /
  • 86 visites

Les militants de la CGTM expriment leur entier soutien à la CGT et aux militants

Fort de France, le 11 mai 2021

Agression contre la CGT Déclaration de la CE de la CGTM

Lors de la réunion de sa CE le 11 mai 2021, la CGTM a consacré un point à l’agression dont ont été victimes des militants de la CGT le 1er mai 2021 à Paris. A Lyon également, les militants CGT ont été également l’objet d’attaques.

Détérioration de véhicules, insultes racistes et homophobes, propos fustigeant le « communisme » de la CGT ou qualifiant ses militants et dirigeants de « collabos » : tels sont les constatations que les reportages ont permis de voir. Vingt-et-un militants de la CGT ont été blessés, dont quatre sérieusement et nécessitant une hospitalisation. Des black-blocs, des gilets jaunes ou autres ont été mis en cause. Voire.

Le 4 mai, la direction de la CGT a apporté des informations utiles et importantes qui éclairent sur les responsabilités des agresseurs, mais également et surtout sur celle de l’État représenté par le préfet de police. On se souvient de la réflexion empreinte d’arrogance et de mépris de ce dernier à une manifestante : « Nous ne sommes pas du même camp, Madame ».

De plus en plus, les idées fascistes progressent à cause de la crise économique et de la crise sociale, situation aggravée par la crise sanitaire qui sévit depuis plus d’un an. Dans ce contexte, la CGT est le syndicat qui conteste les décisions gouvernementales, fédère la riposte, refuse de signer des accords défavorables aux travailleurs, appelle à la lutte dans les entreprises. Son action dérange donc.

S’attaquer aux militants de la CGT n’est donc pas un acte anodin. Ces actions sont la suite logique des commentaires haineux maintes fois entendus sur des plateaux de télévision et sur des radios, fustigeant le refus de la CGT de faire preuve « d’intelligence sociale ». Manière de dire que la CGT refuse d’appeler les travailleurs à accepter ce que certains qualifient de réformes et qui sont en fait des régressions sociales.

Les militants de la CGTM, réunis en Commission Exécutive, expriment leur entier soutien à la CGT et aux militants agressés.

Déclaration adoptée à l’unanimité



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20