1111

Libertés individuelles / discriminations

  • Article publié le 3 février 2017
  • /
  • 386 visites

Savoie Dechets : un lanceur d’alerte à protéger !

Dans le prolongement de notre action de soutien envers notre camarade de SAVOIE DECHETS, vous avez sans doute reçu le lien de pétition ci-dessous. Force est de constater, qu’un mois et demi après et ayant parcouru réseaux sociaux, milliers de boîtes mails, toute la Savoie et même plus, nous arrivons péniblement à 529 signatures pour cette pétition.

Est-ce satisfaisant au regard des risques encourus par notre camarade pour protéger notre santé ?
Alors soyons solidaires, nous avons tous 1 minute dans la journée pour signer en ligne cette pétition et si le temps manque, peut-être alors devons nous revoir nos priorités.....
L’air est plus pur aujourd’hui du fait de son courage et de sa conscience , mais la collectivité reprend à son compte les bienfaits des travaux réalisés !! Notre camarade est aujourd’hui muté sur un poste d’agent de nettoyage industriel et ne peut plus exercer ses missions d’adjoint de quart, avec les conséquences financières qui en découlent !

Tous les détails de l’affaire sont indiqués dans la pétition.

LE LIEN DE LA PETITION

Il a besoin de notre soutien à tous !


Article publié le 13 décembre

Une pétition a été mise en ligne pour venir en soutien à Fred, notre camarade, lanceur d’alerte de la collectivité SAVOIE DECHETS afin de faire stopper toute procédure visant à le discréditer.

Tous les détails de l’affaire sont indiqués dans la pétition.

Devant le courage et la conscience dont il a fait preuve, afin d’épargner la santé de la population, il est de notre devoir à chacun de signer cette pétition et de la diffuser autour de nous par tout moyen à disposition (réseaux sociaux, mails....)

Cliquez ici pour signer la pétition

ON COMPTE SUR VOUS !


Article publié le 24 novembre

Les faits : En septembre 2015, à l’usine de traitement des déchets à Chambéry, face à des doutes d’agents et du secrétaire du CHSCT sur certaines procédures qui étaient pratiquées en nocturne et qui semblaient être source de pollution autant pour les agents que pour les populations, le secrétaire CGT du CHSCT a saisi l’instance afin d’avoir un éclairage de la Direction. Suite à cela, la Direction affirmait alors, « droit dans ses bottes », que les procédures étaient tout à fait légales.

À juste titre le doute s’installe alors suite aux propos de la Direction. Après vérification du secrétaire du CHSCT auprès de la Direction Régionale de L’Environnement, de L’Aménagement et du Logement, organisme qui suit l’usine de Savoie Déchets, son inspecteur décide d’une visite surprise.

A l’issue de cette visite, l’inspecteur dresse un procès-verbal et la Préfecture prend deux arrêtés de mise en demeure à l’encontre de Savoie Déchets et exige un changement de procédure et la réalisation de travaux à effectuer afin que «  l’usine cesse de rejeter des produits toxiques dans l’atmosphère en quantités significatives de cendres ayant le caractère de déchets dangereux » (cf l’arrêté préfectoral).

A ce jour la Préfecture a mis en place une commission de suivi des travaux.

Depuis ces faits le Secrétaire du CHSCT qui a pris toutes ses responsabilités autant pour la santé des agents que celle des usagers ne cesse d’être inquiété par sa hiérarchie.

Depuis un an voilà ce qu’il subit :

  • Evaluation annuelle qui s’est dégradée par rapport à la précédente.
  • Un changement d’équipe sans aucune concertation de l’agent
  • Des lettres de recadrage de la Direction
  • Une nouvelle affectation à des tâches de nettoyage du site (déqualification alors que notre secrétaire du CHSCT exerce depuis 20 ans des missions d’adjoint au chef de quart sans aucun souci avec ses collègues de travail).

Alors que grâce à l’action de notre secrétaire du CHSCT il y a moins de pollution sur le bassin Chambérien, la Direction de Savoie Déchets continue ses manœuvres de répressions à son encontre au lieu de se concentrer sur le fonctionnement de l’Usine de Savoie Déchets.

Les savoyards payent déjà assez cher la gestion de leurs déchets pour en attendre un service de qualité.

La CGT appelle à un rassemblement de soutien envers notre Camarade Mardi 29 novembre de 11h à 13h devant l’usine d’incinération des Ordures ménagères "Savoie Déchets à Chambéry-Bissy"

Savoie Dechets : un lanceur d’alerte à protéger !
Courrier de l’UD 73 au préfet de la Savoie


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20