1111
  • Article publié le 9 mars 2022
  • /
  • 144 visites

Appel unitaire STOP BOLLORE : pour une information libre

ven 25/02/2022 - 17:19

Presse écrite, radios, chaînes de télévision, maisons d’édition de livres, agences de communication, jeux vidéo, instituts de sondage, salles de spectacle… en quelques années, Vincent Bolloré a constitué un empire médiatique tentaculaire au service de ses ambitions idéologiques réactionnaires.

Rien que dans le monde de l’édition, il possèdera bientôt plus de 70% des livres scolaires, la moitié des livres de poche, une centaine de maisons d’édition, avec un quasi-monopole sur la distribution des livres.

Cette concentration de médias est sans précédent dans notre histoire. Elle renverse les principes démocratiques garantis depuis la Seconde Guerre mondiale, et tous les progrès de la liberté de la presse, du droit d’informer et des médias. Sous nos yeux incrédules se déroule une révolution rétrograde qu’il est urgent d’empêcher.

Depuis la Libération, il est pourtant acquis que l’information n’est pas un objet commercial mais un instrument de culture. Il est entendu qu’elle ne peut remplir sa mission que « dans la liberté et par la liberté ». Il est clair qu’elle est libre quand elle ne dépend « ni de la puissance gouvernementale ni des puissances d’argent mais de la seule conscience des journalistes et des lecteurs » (déclaration des droits et des devoirs de la presse libre, 1945).

Cette tradition démocratique, essentielle à l’Etat de droit, est aujourd’hui menacée. Le pluralisme du débat n’a plus de sens lorsqu’un groupe concentre autant d’organes d’information et d’édition sous sa fortune et ses ordres. La liberté des journalistes et des auteurs n’existe plus lorsque les rédactions et les maisons d’édition sont ainsi mises au pas. Quel sens y a-t-il à parler d’indépendance d’une information soumise à la volonté d’un seul homme ?

Auditionné par les sénateurs, Vincent Bolloré a prétendu que ses motivations n’étaient pas politiques mais strictement économiques. Pourtant, une idéologie mortifère est martelée chaque jour dans ses médias

Le paroxysme est atteint sur CNews, où la polémique outrancière tient lieu de débat, le choix des invités fait fi du pluralisme, et la ligne éditoriale montre une obsession pour les thèmes d’extrême- droite. La chaîne devient le lieu de diffusion de discours haineux, racistes, homophobes, sexistes, celui de la promotion d’entrepreneurs identitaires, de l’incitation à la violence, celui de la banalisation du complotisme, du négationnisme climatique, finalement celui du triomphe du préjugé contre la science et la vérité. En rupture avec toute déontologie journalistique, il ne s’agit plus d’informer les citoyens mais de transformer les esprits.

Pour parvenir à ses fins, Bolloré emploie les méthodes qui ont fait sa réputation dans le milieu des affaires : casse sociale et management par la terreur. Combien de journalistes licenciés dans ses médias pour avoir osé exercer leur liberté professionnelle ? Combien d’auteurs privés de publications ? Combien d’intimidations via des poursuites judiciaires abusives ?

L’empire Bolloré est cette entreprise visant à utiliser le pouvoir économique, pour asservir l’information, en vue d’acquérir le pouvoir politique et d’instaurer une hégémonie liberticide et antidémocratique.

Le collectif StopBolloré, né de la volonté d’un front de la société civile, en défense de la démocratie et de l’Etat de droit, est déterminé à dénoncer et à entraver ce processus.

Premiers signataires :

Organisations : Attac Ant Éditions Basta Blast Association des Journalistes Economiques et Financiers AC ! Gironde Afrique XXI Collectif Aggiornamento Histoire-Géographie Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales (APSES) Association des Professeures d’histoire-Géographie (APHG) Association des Journalistes Ecrivains pour La Nature et l’Ecologie (JNE) Association des Journalistes Scientifiques de la Presse d’information (AJSPI) CFDT Journalistes Revue Contretemps La CGT Collectif Bienvenue Convention Pour Une République Ecologique Les Economistes Atterrés Intérêt à Agir Éditions Agone Éditions du Détour Éditions Libertalia Éditions Utopia Éditions Divergences Éditions Arcane 17 Kiklos Éditions Éditions du Croquant Éditions Syllepses Éditions Au Diable Vauvert Éditions du Faubourg Éditions de l’Échiquier Éditions MF Revue Ecarts d’Identité - Migration Egalite Interculturalité Fakir La FCPE Frustration Magazine Fédération Nationale de la Maison des Potes Fondation Copernic Journal CQFD La Maison Des Potes La Revue Dessinée La Revue Regards Ligue Des Droits De L’homme-Fédération de Paris Le Média Le Quotidien AOC Le Syndicat National Des Journalistes Le Syndicat National Des Journalistes CGT Les CEMEA Les Jours L’observatoire des Multinationales La Maison des Potes - Maison de l’Egalite Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples Mouvement Utopia Les Midis du Mie Osons Causer Observatoire National de l’extrême-droite Politis Prenons la Une Reporterre Reporters En Colere SDJ de Médiapart Section CGT de Médiapart Société des personnels de l’Huma Union syndicale Solidaires Youpress Mensuel le Ravi Revue Mémoires en Jeu Revue Multitudes Collectif National pour le Droit des Femmes Société des Rédacteurs de l’Obs Collectif Informer N’est Pas Un Délit (INPD) Limbo Reflets.Info Prix Albert Londres Fédération Internationale des Journalistes Fédération Européenne des Journalistes Confédération Nationale du Logement Revue En Attendant Nadeau La Zep (Zone D’expression Populaire) Radio La Clé des Ondes Nantes Révoltée Union des Clubs de la Presse De France et Francophones (UCP2F) Les Moutons Électriques La SCJ de Sud-Ouest La Société des Journalistes de 60 Millions de Consommateurs L’association Un Bout des Médias Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA)

https://www.snj.fr/article/op%C3%A9ration-stoppons-bollor%C3%A9-pour-une-information-libre-1015535415

https://snjcgt.fr/2022/02/15/appel-stop-bollore-pour-une-information-libre/


Voir le site Stop Bolloré

Documents joints

1 Appel unitaire STOP BOLLORE pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20