1111
  • Article publié le 21 avril 2022
  • /
  • 269 visites

Voter RN pour un fonctionnaire c’est voter contre ses propres intérêts !

Depuis 2011 le rassemblement National essaie d’élargir son auditoire en s’adressant aux fonctionnaires. Pourtant, à bien y regarder, il n’est jamais question de développement de la fonction publique ni d’amélioration des conditions de travail.

Et pour cause, le principe de l’extrême droite c’est le rejet de l’autre, et notamment de l’immigré.e, en usant de caricatures erronées à base de chiffres volontairement gonflés et surtout sortis de leur contexte…

Le rassemblement national évoque des montants exorbitants sur ce que « couterait » l’immigration en France. Ce qu’il oublie volontairement de dire c’est que chaque personne vivant en France paye des impôts et/ou des cotisations sociales : Tout.e travailleur.euse, avec la part du salaire socialisé (retraite, crds, etc….), tout.e consommateur.rice avec la TVA…. Cette partie contributive à l’intérêt général représente une part bien plus importante que les aides apportées.
A croire les arguments de ce parti et d’une partie de la classe politique française, la France serait en déficit à cause du.de la fonctionnaire nanti.e, de l’immigré.e voleur.euse de prestations, du.de la retraité.e. aisé.e. (en opposition à la pauvreté de la jeunesse)…Il est donc juste de rappeler quelques vérités :

  • La fraude au RSA représente environ 800 millions par an (mais le non recours au RSA par méconnaissances du dispositif représente un gain de 5,7 milliards d’euros par an pour l’Etat). Ceci est à mettre en parallèle à la fraude aux impôts des sociétés qui représente environ 27 milliards d’euros par an soit 34 fois plus….
  • La fraude aux arrêts maladie représente environ 149 millions d’euros par an alors que la fraude patronale aux cotisations sociales 14 milliards d’euros par an soit 100 fois plus….
  • La fraude aux prestations familiales représente 119 millions d’euros par an alors que la fraude à l’Impôt sur le revenu 17 milliards d’euros par an soit 143 fois plus…

Mis bout à bout si la fraude sociale existe (1,068 Md € soit 0,07 % du PIB), elle démontre surtout un besoin d’augmenter les salaires et les minima sociaux. Elle est 64 fois moins importante que la fraude patronale (68 Mds € soit 4,45% du PIB) qui elle vise à augmenter les taux de profits.

Ce n’est pas le.la fonctionnaire, l’étranger.ère ou le.la retraité.e qui plombent les caisses de l’Etat mais bien le patronat qui refuse ainsi de contribuer au système social dont il bénéficie pourtant par le biais des aides publiques. C’est pour cette raison qu’à la CGT nous parlons de lutte des classes : les travailleur.euse.s face au patronat.

Si le rassemblement national était véritablement du côté des fonctionnaires il s’attaquerait à la fraude patronale…. En détournant le.la travailleur.euse de cette lutte des classes, le RN démontre que ses messages à destination des fonctionnaires sont uniquement électoralistes.

Voter RN pour un fonctionnaire c’est donc bien voter contre ses intérêts de classe !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20