1111

Conférence sociale 2014

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon a présidé une conférence de presse ce 4 juillet à quelques jours de la Conférence sociale dont il a rappelé qu’elle est "une initiative lancée par le Président de la République dès 2012. L’objectif fixé par François Hollande était de donner un sens au dialogue social dans notre pays, nous attendons donc légitimement des actes forts en faveur du monde du travail.

Les salariés ont besoin d’une rupture claire avec la situation existante. Les politiques sociales, économiques et environnementales ne permettent pas aujourd’hui de répondre aux problèmes qui nous sont posés. La situation des salariés se dégrade de mois en mois."

Thierry Lepaon a annoncé qu’il avait adressé mercredi un courrier au Président de la République afin qu’il "clarifie sa position et le sens des débats qu’il entend mener lors de la conférence sociale.
Il m’a adressé sa réponse ce matin. Elle n’est pas de nature à nous rassurer sur le sens des réformes qu’il entend promouvoir ni sur sa conception du dialogue social. Le contenu de sa réponse interroge forcément notre participation à la conférence sociale les 7 et 8 juillet. Le bureau confédéral de la CGT se réunira lundi et nous prendrons notre décision.

Il n’est pas question pour la CGT de cantonner le syndicalisme tout entier dans un rôle de figuration, particulièrement méprisant pour l’exercice de la démocratie sociale. Le gouvernement ne peut pas décider du calendrier, du contenu et des objectifs des thématiques à débattre entre partenaires sociaux et demander aux organisations syndicales d’en assurer la mise en œuvre par une négociation sous contrainte du patronat. Notre état d’esprit dans la période est d’être une organisation syndicale qui soit utile aux salariés, qui leur permette de s’engager et de se mobiliser pour gagner des avancées sociales, des droits concrets pour leur vie de tous les jours. Thierry Lepaon a annoncé que la CGT est porteuse de 94 " exigences qui donnent un sens et des propositions très concrètes qui correspondent à des attentes fortes de la part des salariés. Notre contribution vise à obtenir une sortie progressiste de la crise. Nous allons demander des résultats. "

Pour la CGT, elles sont une première étape pour engager un changement de cap qui réponde aux aspirations du monde du travail et pour réorienter la politique économique.
1) Revaloriser le SMIC, l’indice des salaires de la fonction publique, les pensions et les minima sociaux.

2) Établir un calendrier strict et à court terme pour ouvrir des négociations dans les branches professionnelles sur les grilles de qualification avec pour objectif : plus aucune grille en dessous du SMIC, et une garantie de reconnaissance des qualifications sur une carrière complète.

3) Mettre en œuvre une véritable démocratie sociale : tous les salariés doivent pouvoir élire un représentant du personnel dans leur proximité, y compris ceux des TPE, ils doivent pouvoir bénéficier d’un droit d’expression direct et collectif sur leur travail, pris sur leur temps de travail, leurs représentants doivent pouvoir disposer de droits d’intervention dans la stratégie de l’entreprise avec un droit de véto sur les licenciements.

4) Relancer l’emploi par l’investissement industriel en engageant la France dans le plan d’investissement visant la création d’emplois de qualité, porté par la Confédération Européenne des Syndicats, en y consacrant 2% du PIB.

5) Contrôler les aides publiques accordées aux entreprises et les réorienter pour qu’elles servent à l’emploi et à l’investissement.

Articles

10 juillet 2014

Conférence sociale 2014 | Première analyse de la CGT : Une feuille de route écrite à l’avance

Dès hier, le Président de la République avait tracé la feuille de route de sortie de la conférence sociale, le Premier Ministre décline ces orientations sans grande originalité. A la sortie de la conférence sociale, il annonce clairement qu’au nom de (...)

9 juillet 2014

Conférence sociale 2014 | Représentativité des organisations syndicales : l’intox

Une polémique s’est ouverte sur la représentativité des organisations syndicales présentes et absentes à la conférence sociale. Il convient donc de se rapporter aux chiffres officiels pour en juger. En poids relatif des organisations qui étaient (...)

8 juillet 2014

Conférence sociale 2014 Répondre aux attentes des salariés, changer de cap et relancer la croissance : l’ambition de la CGT

La CGT, qui avait participé aux 14 réunions préparatoires de la Conférence sociale, a décidé de ne pas participer aux tables-rondes et à la conclusion du Premier ministre. Cette conférence et son cadre de discussion sont très loin des vraies (...)

4 juillet 2014

Fiche n° 7 | 9 exigences CGT pour des politiques publiques au service du développement et des solidarités sociales et territoriales

Le gouvernement a lancé une transformation globale du paysage institutionnel avec des lois sur les compétences des collectivités territoriales et de l’Etat, une réforme territoriale et une réforme de l’Etat. (....) Accéder à la Fiche CGT n°7 : (...)

A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 PARIS

01 55 82 88 20