1111

LE CNFPT est attaqué, organisons la riposte !

  • Article publié le 4 octobre 2013
  • /
  • 99 visites

CNFPT | Nous attendons un signe fort ! Les 7 et 9 octobre : Poursuivons et amplifions la mobilisation pour obtenir des avancées concrètes.

Une mobilisation historique au CNFPT !

Pour la première fois de son histoire, le CNFPT a connu une grève de l’ensemble de ses structures sur des revendications propres à notre établissement.

La mobilisation importante traduit l’exigence que des réponses importantes soient apportées aux difficultés rencontrées par les agents :

- Le 7 octobre : 25% d’agents en grève dans les délégations, antennes et instituts

- Le 9 octobre : Un rassemblement devant le conseil d’administration d’une centaine d’agents du siège et de collègues syndiqués de 10 délégations et des 5 instituts pour interpeller les administrateurs de l’établissement et près de 20% d’agents du siège en grève malgré les pressions

Après ce succès, l’intersyndicale entend poursuivre la mobilisation pour faire aboutir les revendications des agents.

Paris, le 9 octobre

Communication 9 octobre

Nous attendons un signe fort !
Les 7 et 9 octobre : Poursuivons et amplifions la mobilisation pour obtenir des avancées concrètes.

Après 4 mois de campagne sur les conditions de travail et 4 heures de discussion avec le président DELUGA, l’exécutif a commencé à ne plus être dans le déni de la situation des agents. ENFIN !!!

Poursuivons ensemble la mobilisation.

Le 2 octobre, dans le cadre du préavis de grève sur les conditions de travail, le président DELUGA a rencontré les représentants des organisations syndicales CFDT-CFTC-CGT-FA FPT-UNSA.

Cette réunion a duré 4 heures. Les échanges ont été marqués par un esprit d’écoute du président vis-à-vis des préoccupations portées par nos organisations. C’est un changement par rapport aux échanges que nous avons eus avec l’exécutif et ses représentants depuis plusieurs mois.

Ce changement est à mettre au crédit exclusif de la mobilisation du personnel depuis 4 mois sur les conditions de travail : plus de 800 réponses au questionnaire ; 29 réunions d’informations syndicales en 4 semaines ; plus de 500 agents qui ont participé à ces RIS (dans certaines structures plus de la moitié du personnel).

Le président a reconnu les difficultés rencontrées par les agents au quotidien dans leur activité au CNFPT.

Il a clairement affirmé que le CNFPT n’était pas dans une politique du chiffre et qu’il ne saurait être question de faire pression sur les équipes sur des objectifs chiffrés.

Cette réunion a permis d’échanger sur les revendications portées par l’intersyndicale :
-  Charge d’activité et effectifs
-  Méthode et calendrier de mise en œuvre des projets du PND
-  Bilan de la politique d’externalisation et exigence de recrutement d’agents statutaires
-  Conséquences sur la santé des agents des réorganisations et des méthodes de management

Cela étant, au terme de ces échanges, le président n’a proposé qu’un calendrier de négociations sur ces sujets. A ce stade, il n’a apporté aucun élément concret de nature à améliorer la situation du personnel comme la suspension de projets en cours ou à venir.

L’exigence de trouver des solutions concrètes pour améliorer la situation des agents nous appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation en cours sur les conditions de travail.

Aussi l’intersyndicale :
-  renouvelle son appel à la grève d’alerte de 59 minutes le 7 octobre dans les structures et le 9 octobre au siège avec rassemblement devant le CA
-  appelle les agents à se réunir pour commencer à établir des listes de revendications – structure par structure - sur chacun des dossiers
-  à échanger avec les stagiaires le 7 octobre sur les moyens de défendre ensemble – agents des collectivités locales et agents du CNFPT - le CNFPT et ses missions de service public

Nous attendons du président un signe fort !

CNFPT | Communiqué intersyndical pour les grèves des 7 et 9 octobre 2013


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20