1111
  • Article publié le 1er juin 2021
  • /
  • 111 visites

CSFPT I Déclaration de la délégation CGT au CSFPT du 27 mai 2021

Déclaration liminaire de la CGT

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Il y a 150 ans, jour pour jour, les quartiers populaires de Paris vivaient l’avant-dernier jour de la semaine sanglante. Une répression sauvage mettait fin à la Commune. Les conditions de visio ne nous permettent pas de solliciter la minute de silence qui s’imposerait. A l’heure où un nouveau parti de l’ordre semble donner de la voix, certains éléments de l’armée française en rappelle les pires traditions, celles qui vont de Versailles à l’O.A.S.

La CGT fait à nouveau savoir qu’elle s’oppose à toute pression sur le corps législatif venu de structures armées censées constituer la force publique et protéger le peuple. Les factieux nous trouveront toujours sur leur chemin. Nous sommes attachés à une conception sociale de l’action publique au service des usagers sans négliger les agents.

Aujourd’hui, nombreuses sont les luttes dans de nombreuses collectivités contre l’application des 1607h, génératrice de réels conflits. La mise en œuvre de cette mesure supprimera 57 000 postes de fonctionnaires. De fait, elle créée plus de difficultés qu’elle n’offre de solution. En effet, elle ne prend pas en compte l’ordonnance des négociations collectives qui permet des discussions sur le temps de travail, les sujétions particulières qui sont une reconnaissance des pénibilités, et la libre administration des collectivités.

La CGT s’est prononcée contre la loi de transformation de la fonction publique, et demande son abrogation. Nous demandons le report de son application car la mise en œuvre au 1er juillet apparait en tout état de cause irréalisable.

Il y a deux semaines, le mercredi 12 mai 2021, une travailleuse sociale du conseil départemental de l’Aube, Audrey Adam, est décédée dans l’exercice de ses missions, lors d’une visite à domicile.

Ce drame met le focus sur des métiers peu reconnus, et peu valorisés, comme la CGT l’a souligné lors des discussions PPCR. Ce sont des travailleurs-ses de l’ombre qui sont essentiels à la cohésion sociale. La crise sanitaire a fait exploser la charge de travail des travailleurs sociaux partout sur le territoire.

Le gouvernement n’est que peu intervenu sur ce drame.
Pourtant, personne ne doit mourir en effectuant son travail.

Documents joints

1 Déclaration CGT au CSFPT du 27 mai docx



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20