1111
  • Article publié le 5 mai 2021
  • /
  • 263 visites

FDSP-CGT | Déclaration de la CGT du CSFPT du 5 mai 2021

Monsieur le Président,
Mesdames,
Messieurs.

La CGT acte le renouvellement de la représentation des représentants des communes et communautés de communes.

Mais nous ne participerons pas aux élections des différentes présidences. En effet, puisque la présidence du conseil supérieur n’a pas fait l’objet de discussion et est attribuée de facto à un représentant des employeurs, et afin de rester neutre face aux différentes tendances politiques, nous continuerons à ne pas prendre part à ces désignations qui ne concernent finalement que les employeurs.

La CGT, première organisation syndicale de la fonction publique territoriale confirmée par les résultats des récentes élections à la CNRACL, souligne la nécessité du respect du dialogue paritaire dans les formations spécialisées, et l’importance des présences régulières des représentants des collectivités, y compris pour les auto-saisines.

La Coordination des Employeurs Territoriaux a tenté à plusieurs reprises de créer des espaces informels de discussion qui viennent saper les prérogatives du CSFPT. Celui-ci demeure l’unique instance formelle de dialogue social national réunissant toutes les parties prenantes, à savoir les représentants des 54 000 employeurs territoriaux, les représentants des 2 millions d’agents territoriaux, et le Gouvernement.

Cette installation est l’occasion pour nous d’évoquer la question récurrente des moyens alloués au CSFPT.

La CGT a dénoncé à plusieurs reprises l’instrumentalisation du CSFPT par la CET. Nous avons ainsi observé que des communiqués de presse de la Coordination étaient signés par des cadres du CSFPT. L’utilisation des maigres moyens du Conseil Supérieur par la CET n’est pas acceptable.

De plus, les conditions actuelles soulèvent s’il en était encore besoin la problématique des outils informatiques pour les délégations. Aujourd’hui, la séance est en visio. Si le lien pour se connecter est fourni par la DGCL, les moyens de connexion, eux ne le sont pas.

Aussi, nous renouvelons notre demande d’une ligne budgétaire pour le CSFPT de la part de l’État, qui s’occupe déjà des frais d’hébergement, afin de ne pas détourner les moyens du CNFPT qui doivent rester dédiés à la formation.

A l’occasion du renouvellement de la présidence de la FS1, la CGT insiste sur la mise en place de la feuille de route validée en 2015 pour la mise en place de moyens statistiques, base de réflexions incontournables des auto saisines.

La CGT met en avant sur la nécessité de commencer l’auto saisine en inter FS sur les conséquences du Covid, qui a été validé au deuxième semestre 2020, et qui malgré tout n’a fait l’objet d’aucune rencontre.

Enfin, nous proposons un bilan de la loi de transformation de la fonction publique, notamment sur la mise en place des 1607h, qui supprimeront l’équivalent de 57 000 postes, sur les effets des lignes directrices de gestion pour les déroulements de carrière, les ruptures conventionnelles, les contrats de projets, les détachements d’office.

Merci.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20