1111
  • Article publié le 25 novembre 2020
  • /
  • 207 visites

CGT I Négociation télétravail : un rendez-vous manqué ?

Quel est le but d’un Accord National Interprofessionnel (ANI) sur le télétravail ?
Au vue du développement massif du télétravail non encadré qui engendre des risques et des difficultés soulignés par plusieurs études à ce jour et notamment le télétravail généralisé 5/5 jours, un ANI sert à encadrer cette organisation du télétravail pour limiter ces risques et les prévenir. Que propose le projet d’ANI à ce jour ? Il ne fait que répondre à la condition initiale du patronat : un texte non normatif et non prescriptif, ce qui, par conséquent, rend impossible l’atteinte du but précité. 77% des salariés souhaitent plus de clarté sur les droits et devoirs des télétravailleurs, malgré l’existence d’accords d’entreprise selon l’étude du cabinet « Empreinte humaine » publiée le 18 novembre 2020 par l’AEF. Cela prouve que l’absence de cadre normatif interprofessionnel pèse négativement sur le contenu des accords en entreprise.
Le bilan de cette négociation est affligeant : zéro avancée et des reculs significatifs.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20